• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue Europa : l'EAG déconseille à ses supporters de se déplacer en Ukraine

Julien Bonny du KOP, pendant le match aller contre le Dynamo Kiev / © MAXPPP/ THIERRY CREUX
Julien Bonny du KOP, pendant le match aller contre le Dynamo Kiev / © MAXPPP/ THIERRY CREUX

Ils seront environ une vingtaine de guingampais à essayer de se faire entendre et de soutenir leur équipe en Ligue Europa, jeudi 26 février, dans le stade NSC Olimpiski de Kiev, pour un déplacement considéré à haut-risque. Le club leur déconseille pourtant de venir. 

Par EC. avec AFP

Le 16e de finale retour de C3 Kiev-Guingamp, jeudi, sera le match le plus prestigieux jamais joué par le club breton sur la scène européenne, et pourtant, l'En-Avant a choisi de se passer de ses supporteurs. Non seulement le club n'a pas organisé de déplacement officiel, mais il leur a clairement "déconseillé de venir" pour des raisons de sécurité, a expliqué à l'AFP le chargé de communication, Christophe Gautier.

L'Ukraine un pays en crise mais aussi terre de supporters "ultras"

Selon les informations de l'AFP recueillis auprès des groupes de supporteurs guingampais, environ une vingtaine de personnes comptaient se rendre malgré tout à titre individuel à Kiev. Ce ne sont pas tant les affrontements entre l'armée régulière et des rebelles pro-russes dans l'est du pays qui inquiètent le club ou les autorités françaises, que l'agression dont avaient été victimes des supporteurs de Saint-Étienne en décembre dans la capitale ukrainienne. Alors que les Verts devaient y affronter Dniepropetrovsk le 11 décembre au soir, une centaine de français avaient été agressés dans l'après-midi à coup de couteau et de pistolet à grenaille par des "ultras" du club adverse. Onze stéphanois avaient été hospitalisés, dont deux avec des fractures "à la tête", selon le bilan des autorités ukrainiennes. 

Un dispositif mis en place par le Quai d'Orsay et des consignes pour les supporters qui viendraient

Interrogé lundi par l'AFP, le Quai d'Orsay a indiqué qu'une "réunion de travail" avait eu lieu fin janvier "à Kiev, en présence de notre ambassadeur et avec l'ensemble des acteurs concernés, pour préparer les déplacements des clubs de l'En Avant Guingamp et du Dynamo Kiev". "A l'issue de cette réunion, un dispositif conjoint a été mis en place afin d'assurer la sécurité des équipes, des délégations et des supporteurs", a ajouté le Ministère français des Affaires étrangères. "Notre ambassade est en liaison constante avec les autorités ukrainiennes et la direction du club de Guingamp. Elle appelle toute personne qui irait à Kiev à titre individuel pour assister au match à se faire connaître, notamment en s'inscrivant sur l'application Ariane", qui permet aux particuliers effectuant en séjour ou une mission ponctuelle à l'étranger de se signaler gratuitement auprès du Ministère des Affaires étrangères, a encore conclu son porte-parole. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus