• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quimperlé : Marie Donzel, blogueuse féministe

Marie Donzel, femme et féministe / © France 3 Bretagne
Marie Donzel, femme et féministe / © France 3 Bretagne

Elle s'appelle Marie Donzel, elle est bretonne. Elle est cheffe d'entreprise et elle tient un blog féministe... un mot qu'elle revendique et qui ne lui fait pas peur. Un blog où elle défend avec humour et sans agressivité l'égalité homme-femme. Rencontre.

Par Krystell Veillard

Femme jusqu'au bout du vernis à ongle, elle n'a pas abandonné la féminité, bien au contraire, pour dénoncer le sexisme. Marie Donzel, vit, travaille, écrit à Quimperlé, dans le Finistère. La blogueuse féministe, s'est donné pour mission de défendre l'égalité homme-femme. Sur son blog elle écrit des textes souvent drôles, parfois graves pour relater des situations de la vie courante où les femmes ne sont pas considérées ou traitées sur un pied d'égalité avec leurs homologues masculins. Elle réagit encore à l'actualité dès que celle-ci lui donne du grain à moudre, et c'est assez souvent.

Déjà dans la cour de l'école...


Pour Marie Donzel, le féminisme a commencé dans la cour de récréation, quand elle a compris, qu'elle n'était pas admise dans les jeux de garçon et qu'elle devait se cantonner à jouer à l'élastique ou lancer une balle contre un mur, plutôt que de shooter dans un ballon... Dans sa vie d'adulte, elle a travaillé dans l'édition avant de monter une entreprise de consultante pour essayer de changer cette face du monde. Elle travaille pour le Programme EVE, un programme inter-entreprises de leadership au féminin, qui s’est doté de son propre média, le blog EVE. Marie Donzel intervient encore à l'université, anime des conférence et son blog Ladies et Gentlemen

Le reportage à Quimperlé (29) de Séverine Breton, Jean-Michel Piron et Anne-Marie Rouanès


portrait blogueuse féministe
Marie Donzel, blogueuse bretonne et féministe - le reportage de Séverine Breton et Jean-Michel Piron

 

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus