Agriculteurs vers Paris : le point circulation et les prévisions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné
Les tracteurs finistériens en route pour Paris.
Les tracteurs finistériens en route pour Paris. © Maxppp - PQR - C. Prigent

Ce mardi, les agriculteurs bretons en colère ont entamé leur montée sur Paris. Jeudi, ils prévoient une démonstration de force avec le blocage de la capitale par plus de mille tracteurs. Retrouvez les perturbations et les prévisions de circulation. Gros ralentissements.

Un convoi de plus de 70 tracteurs qui traverse la Bretagne d'Ouest en Est par les grands axes de circulation, cela ne peut que provoquer des ralentissements. Au fur et à mesure que les tracteurs avancent (à 35 km/h) les bouchons se déplacent.

Les axes de circulation perturbés ce mardi :

Le premier convoi est parti de la pointe Saint-Mathieu vers 9h. Il se dirige vers Caen en transitant par Morlaix, Saint-Brieuc et Saint-Malo. La RN 176, la RN 12, la RN 175, et l’A84 sont concernées par des ralentissements.

Les axes perturbés mercredi :

Des perturbations sont attendues dès 7h sur tous les axes autour de Rennes et en particulier sur la Rocade sud au niveau de la Prévalaye.
Le cortège se dirigera vers Laval puis Le Mans et Paris à partir de 9h. Par conséquent la RN 24, la RN 136 (rocade sud de Rennes), la RN 157 et l’A81 seront chargées dans la matinée ainsi que l’A11 en fin de matinée et dans l’après- midi.

Des perturbations aussi jeudi :

Des perturbations sont également à prévoir dès la fin de la manifestation, en fin d’après-midi ce jeudi sur les mêmes axes dans le sens Paris-Rennes.

Et vendredi :

Des perturbations sont à prévoir toute la journée dans le sens Paris-Province et pourraient affecter le département d’Ille-et-Vilaine jusqu’en début de soirée.

Suivez l'évolution de la circulation :



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.