Les associations caritatives font tout leur possible pour rester ouvertes en Bretagne

Les restos du coeur maintiennent l’essentiel de leur activité, c'est-à-dire la distribution de nourritures. / © Maxppp/Rémy Perrin
Les restos du coeur maintiennent l’essentiel de leur activité, c'est-à-dire la distribution de nourritures. / © Maxppp/Rémy Perrin

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, les associations caritatives de Bretagne s'organisent pour poursuivre leur mission auprès des plus démunis. Mais faute de bénévoles, pas facile de maintenir les permanences. 

Par Sylvaine Salliou

Des consignes nationales sont encore attendues, mais les distributions alimentaires vont continuer, voilà ce qu'indiquent à cette heure, les Restos du Coeur. Ce message est relayé dans les antennes régionales. "On ne peut pas s'arrêter de nourrir les plus démunis, on continuera, on fera pour le mieux, dans des conditions difficiles". C'est ce que nous a dit ce lundi matin, Danielle bénévole dans le Morbihan. 
 

Reste que dans certaines antennes des Restos du Coeur, le manque de bénévoles empêche l'accueil des bénéficiaires. C'est le cas à Rennes où les antennes sont fermées depuis ce lundi. Pour rémédier à cette situation, les "bénévoles encore en poste", cherchent à confectionner des colis pour pouvoir maintenir un service minimum. 


Les bénévoles de plus de 70 ans restent chez eux


Fermer... C'est la crainte de plusieurs antennes dans la région. "On aura sans doute du monde en moins pour faire les distributions, car nous avons demandé aux bénévoles qui ont plus de 70 ans de rester chez elles " explique Marie-Jeanne, Le Guyader, trésorière aux restos du coeur des Côtes d'Armor. 

Alors, tout est fait pour pouvoir poursuivre leur mission de distribution de produits alimentaires. Respect des consignes et système D sont évidemment de mise. Dans certains locaux, les horaires ont changé et ont été revus à la baisse, toujours pour pallier le manque de bénévoles. 
 

Nous nous concentrons sur l'essentiel, c'est-à-dire, l'alimentaire


Les cafétérias, les vestiaires ou encore les bibliothèques sont fermés, ajoute Marie-Jeanne Le Guyader.  Les modalités d'accueil seront également revues. Les bénéficiaires devront respecter les distances entre eux et seront accueillis par groupe de 10 personnes maximum dans les locaux des Restos des Côtes d'Armor. L'hiver dernier, 529 375 repas ont été servis dans le département. Il y a environ 912 bénévoles en temps normal.

Même dispositif dans le Morbihan. "On aura peut-être moins de familles et sûrement moins de bénévoles", selon Vincent, bénévole des restos du Coeur du Morbihan. 
 

On va travailler en mode drive


A la Banque alimentaire de Rennes, les bénévoles vont essayer de faire des colis pour la trentaine d'associations qui vont venir aujourd'hui et les distribuer "en mode drive". Gilles Le Pottier, le président explique que tout contact va être évité. Quant aux collectes dans les supermarchés, elles vont se poursuivre, assure-t-il.

Dans les semaines qui viennent, les bénévoles présents se concentreront sur l'essentiel et tenteront dans la mesure du possible, d'assurer leur mission dans ces temps perturbés par l'épidémie de coronavirus. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus