Au Stade Rennais, ça bouge enfin sur les transferts

Le Stade Rennais va jouer la ligue des champions et sa voix devient soudainement plus forte sur le marché des transferts. Un nouveau joueur, Aguerd, doit arriver ce vendredi. Mais un grand nom pourrait aussi débarquer dans l'effectif des "rouge et noir".

Assuré depuis deux jours de disputer la phase de poule de la Ligue des champions, le Stade Rennais appuie sur l’accélérateur sur le marché des transferts.
Après Martin Terrier en juillet, Nayef Aguerd va faire son entrée dans l’effectif des "rouge et noir". L’information n’est pas encore confirmée par le club, mais l’international marocain, qui évoluait à Dijon, doit arriver à Rennes dès ce vendredi pour une visite médicale. Il pourrait jouer le match amical prévu à Nice ce samedi.
Grand et longiligne, ce défenseur de 24 ans est connu pour ses qualités de relanceur. Son transfert avoisinerait les 5 millions d’euros.


En défense, Tomori, Martinez, Todibo...


Oui, mais encore? Les supporters rennais, qui n’ignorent pas que le club va toucher une belle enveloppe de 30 millions d’euros en jouant la Ligue des champions, attendent sûrement de plus gros noms.
Il y en a quelques-uns qui circulent. Le Stade Rennais, qui voulait renforcer sa défense avec deux recrues, est prêt à casser la tirelire.  
L'Équipe annonce que Fikayo Tomori (22 ans, Chelsea) serait la priorité de Florian Maurice, le nouveau directeur sportif du club, à ce poste. Sur la liste, figurent également les noms de  Javi Martinez (Bayern Munich) et Jean-Clair Todibo (FC Barcelone).
Le premier est un Espagnol de 31 ans. Il n’a pas beaucoup joué en Bavière, et pourrait être interessé par l’idée de se relancer en Bretagne. Il a pour lui l’expérience de la Ligue des champions.
Le second, au contraire, viendrait apporter sa fougue et sa fraîcheur. S’il s’engageait avec les Bretons, le jeune Français de 20 ans seulement serait même plutôt vu comme une solution d’avenir.

... et la rumeur David Luiz

Enfin, il y a cette rumeur qui annonce un rendez-vous entre Florian Maurice et le Brésilien David Luiz. Une information apportée par l’insider Mohamed Toubache-Ter.

David Luiz est un défenseur qui a eu ses heures de gloire dans les années 2010, alors qu’il était un pilier de la défense de la Seleçao, l’équipe nationale du Brésil. En club, il a évolué notamment à Chelsea et au PSG. Il joue actuellement à Arsenal, où il vient de prolonger son contrat d’un an… peut-être pour être mieux vendu au Stade Rennais.
Les supporters rennais apprécieront-ils ? Joueur très capé, David Luiz traîne pourtant une réputation de défenseur fébrile, irrégulier, « cramé », capable des plus belles boulettes. De plus, son salaire serait sûrement extrêmement élevé pour un club comme Rennes.
Bref, un rapport qualité-prix pas vraiment avantageux. Reste que le Brésilien est aussi connu pour ses qualités de leader hors-pair et tant son tempérament que son expérience peuvent s’avérer précieux, notamment en Ligue des champions.
 

Une autre recrue en attaque

Cette fois, pas de nom spectaculaire. Apprécié des techniciens rennais, Sehrou Guirassy, l’attaquant d’Amiens, serait trop cher. Du coup la direction regarde ailleurs. Notamment en Italie, et plus précisément à Sassuolo, où sévit le jeune Scamacca. Mais Rennes doit faire face à une rude concurrence : outre l’OM, qui a déjà proposé 12 millions d’euros pour le joueur (offre refusée, le club en réclame 15), le Milan AC, l’Inter de Milan, la Roma et Benfica sont sur le coup.
Le club breton cible un autre jeune joueur, du côté des Glasgow Rangers cette fois : Alfredo Morelos. Mais l’attaquant colombien est cher – 20 millions d’euros – et Steven Gerrard n’a aucune intention de le voir partir. Qui plus est, Lille est en avance sur son grand rival breton sur ce dossier.
 

Des partants partis pour rester


Sur le front de l’attaque, Mbaye Niang, annoncé mille fois partant, notamment à Marseille, pourrait finalement rester dans la capitale bretonne. Le joueur sénégalais s'est d'ailleurs montré à son avantage ce mercredi en amical contre Saint-Etienne.
Au milieu de terrain, la pépite des « rouge et noir », Eduardo Camavinga devrait rester une saison de plus en Ille-et-Vilaine. Le Real Madrid et quelques autres grosses écuries européennes devront attendre avant de l’attraper.
Le fait de jouer la « coupe aux grandes oreilles » a rendu le stade rennais nettement plus séduisant.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité