Lorient casse sa tirelire pour souffler l'attaquant Adrian Grbic au voisin brestois

Pour son retour en Ligue 1, le FC Lorient, se dote d'un attaquant prometteur, pour un montant estimé dans la presse à près de 9 millions d'euros, de loin le transfert le plus cher de l'histoire des Merlus. 
 

Après 3 années en Ligue 2, le FCL renoue avec l’élite, certes de façon un peu particulière puisque la saison 2019/2020 a été stoppée par le confinement à la 28e journée (sur 38) et que Lorient qui avait dominé une grosse part de la saison, a décroché le titre de champion de France de Ligue 2 sur décision de la LFP.
 

Faire une très bonne saison et disputer l'Euro en 2021

Adrian Grbic



Recruté à Lorient pour ses qualités d'attaquant, l’autrichien Adrian Grbic s'apprête à découvrir la Ligue 1 avec une équipe de Lorient qui renoue avec le succès depuis que l’entraineur Christophe Pelissier en a pris les rênes. Arrivé en France - à Clermont - l'été dernier, dans l'anonymat, Adrian Grbic devient deuxième meilleur buteur de Ligue 2, et affiche aujourd'hui ses ambitions dans un entretien à l'AFP:

Vous avez été formé en Autriche puis à Stuttgart, mais vous n'aviez pas réussi
à percer avant la saison dernière. Quel a été le déclic à Clermont?

        R: "En Autriche, ils ne me respectaient pas. (...). Je n'avais jamais pensé jouer en France mais je suis venu à Clermont parce qu'ils m'ont montré pendant longtemps qu'ils me voulaient vraiment. Ils m'ont respecté et donné beaucoup de confiance en moi. C'est le plus important, la confiance, de l'équipe, du coach, de tout le monde au club. (...). C'est ce qui m'avait manqué en Autriche. Et cette confiance, je la ressens sur le terrain. J'ai plus confiance en moi, j'essaie plus de choses et quand je tire, j'ai plus confiance que ça va rentrer. Ce sont des petites choses mais dans le foot, c'est ça qui fait la différence."

Avec un total de 17 buts et 4 passes décisives en 26 matches la saison passée, vous étiez très convoité cet été. Pourquoi avoir choisi Lorient?

"Je voulais rester en France. Parce que le football ici me convient bien. Chaque pays a son style de jeu. En Espagne c'est plus technique, en Angleterre c'est plus physique. Pour moi, en France il y a une combinaison de football technique et de football physique et je pense que cela me convient bien. J'aime le foot technique mais je suis aussi un grand gabarit (1,88 m) qui travaille aussi au physique."
 

Vous sentez-vous prêt pour la Ligue 1?

"Bien sûr ! C'est le rêve de tout joueur de jouer dans un grand championnat. On veut toujours progresser, on donne tout pour atteindre ce niveau. On sait que cela va être difficile mais nous sommes prêts et nous travaillons tous les jours pour ça (...). Je veux faire une très bonne saison. Je pense qu'on a une très bonne équipe et qu'on peut marquer beaucoup de points. Nous savons ce qui nous attend: des équipes comme le PSG, l'OL... Tant de bonnes équipes ! Nous allons nous préparer, match après match, mais je vois chaque jour à l'entraînement, que chaque joueur donne plus que 100%."
 

Avez-vous demandé des conseils à votre coéquipier Umut Bozok, qui avait été le meilleur buteur de la saison 2017-2018 en L2 avec Nîmes mais n'avait pas réussi à confirmer en L1 la saison suivante?

 "Non, c'est le passé. Nous pensons à l'avenir. On verra bien comment cette nouvelle année se passera."

 

Une nouvelle année pour gagner votre place pour l'Euro à l'été 2021? L'Autriche vous a sélectionné chez les jeunes mais votre double nationalité vous permet de postuler aussi avec la Croatie...

"Peut-être que j'aurais déjà été sélectionné cette année [si l'Euro, reporté à cause du coronavirus, avait eu lieu, NDLR]. Il n'y a pas tant d'attaquants que ça en Autriche en ce moment. Au moins je peux progresser encore une année dans une division plus forte. Y aller l'année prochaine, c'est mon objectif. Je travaille dur pour cela. Si je suis sélectionné en équipe nationale, j'en serai très fier.Sinon, je ne suis pas si vieux..."

 
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité