Bretagne : l'état du mal-logement

Logement insalubre illustration / © MEHDI FEDOUACH / AFP
Logement insalubre illustration / © MEHDI FEDOUACH / AFP

Huit mois après l'annonce par Emmanuel Macron du Plan "Logement d’Abord", la Fondation Abbé Pierre publie son rapport annuel sur l'état du mal-logement en France. En Bretagne plus de 8000 personnes sont sans abri.

Par Marc-André Mouchère

En septembre dernier à Toulouse le président de la République avait annoncé le lancement de son programme pour le logement durant son quinquennat avec un objectif de 40 000 logements sociaux supplémentaires par an dès 2018. Lors de sa campagne électorale Emmanuel Macron, dans son programme, avait pris un engagement ferme de donner un toit à chacun.


Le programme logement du gouvernement


Dans un pays qui compte 4 millions de mal-logés, rappelons que le programme est le suivant :
  • cibler la construction de logements là où ils manquent le plus cruellement
  • faciliter l'accès au logement aux étudiants et jeunes actifs
  • prioriser l'accès aux HLM aux ménages modestes tant qu'ils sont en situation précaire
  • préférer le « logement d’abord » aux solutions d’hébergement d'urgence pour les plus démunis tels que les sans-abri

Concernant l'hébergement d'urgence, Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires a expliqué la philosophie de sa démarche politique en mars dernier à Montpellier :

" Nous sommes partis d’un constat partagé : l’hébergement d’urgence ne peut être la seule réponse à la crise du logement. Nous devons avoir une politique globale, qui accompagne celles et ceux qui en ont besoin dans la durée et qui amène rapidement les personnes sans domicile de l’hébergement d’urgence vers un logement durable, car comme l’a rappelé le Président de la République, le logement, c’est la place qu’on a dans la société."

Une idée que la Fondation Abbé Pierre porte depuis des années et a même expérimenté en France avec le « Chez-soi d’abord » comme l'exposait France culture en janvier 2017. La Fondation mène des combats contre le mal logement des précaires et contre la fracture énergétique depuis des années.


La Fondation Abbé Pierre en action depuis plusieurs années

En Bretagne La Fondation Abbé Pierre lutte en particulier depuis 2012 contre l’habitat dégradé, mal isolé et mal équipé et donc énergivore. Elle accompagne les personnes les plus démunies dans leurs démarches en tentant d'impliquer les acteurs de proximité et les territoires. Le programme et les intentions du gouvernement pour les quatre années à venir semble aller dans son sens.

" Notre région présente de nombreuses actions s’inscrivant dans la logique du « Logement d’abord » . Ces dernières doivent inspirer et seront à prolonger. De même, de nouveaux publics fragiles et mal logés (les migrants, les jeunes sans ressources) viennent interroger cette nouvelle politique d’accès direct au logement car pour ces catégories, les outils habituels ne répondent pas toujours.
Pour les quatre ans à venir, la Fondation Abbé Pierre suivra et cherchera à favoriser le « Logement d’abord » dans la région dans le cadre de projets de territoires.
" (Stéphane MARTIN Directeur régional Bretagne Fondation Abbé Pierre)


Quelques chiffres clés en Bretagne

  • 10,8% des ménages sous le seuil de pauvreté
  • 8072 personnes sans abri
  • 9059 appels au 115 de personnes différentes
  • 56 777 demandes de logement social
  • 23 470 attributions
Le mal-logement : rapport 2018 de la fondation Abbé Pierre
Stéphane Martin, directeur de la Fondation Abbé Pierre de Bretagne répond aux questions de Stéphanie Labrousse dans le 12/13 du vendredi 13 avril 2018






A lire aussi

Sur le même sujet

9h50 Santé : invité Vincent Lavoué

Les + Lus