• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ce mercredi après le Soir 3. Enquêtes de Région: la Grande Guerre, une cicatrice pour la Bretagne ?

Le monument aux morts de Cléguerec / © F3
Le monument aux morts de Cléguerec / © F3

Quel a été le tribut de la Bretagne à la Grande Guerre ? Quelles traces a laissé le conflit ? Avec des historiens, Robin Durand et la rédaction de France 3 Bretagne évoquent la cicatrice laissée par la Première Guerre mondiale, à travers un débat et des reportages.

Par Stéphane Grammont


Il y a 100 ans, l’Armistice mettait fait à la Première Guerre mondiale. Avec 130 000 victimes disparues au front, la Bretagne a payé un lourd tribut

Pendant 4 ans, c’est toute une région qui a été façonnée par la Grande Guerre. Dans les tranchées, à l’arrière, en mer, des milliers de Bretons ont vu leur vie bouleversée. 

Quelles traces et quels souvenirs ont laissé ce conflit ? Enquêtes de Région se penche ce mois-ci sur cette page de notre Histoire.
 

Les reportages  


Extrait du documentaire Le soldat de boue, d’Hubert Budor 

En 1914, le peintre breton Mathurin Méheut découvre le Japon, mais il doit rentrer en France car il est mobilisé. Durant toute la guerre, il envoie à sa femme de simples lettres, d'autres illustrées, des croquis, des aquarelles où il décrit la réalité de la guerre, ses tourments et ses espoirs.

La Bretagne dans la guerre : l’autre front

Loin des tranchées, la Bretagne a vécu au quotidien la guerre. Notre région a servi de base arrière pour l’industrie de guerre mais aussi pour accueillir les troupes alliés, les blessés et les réfugiés. Elle a également été une région stratégique pour le front naval.

René Quivillic le sculpteur du Souvenir 

La Première Guerre mondiale a été marquée par le déploiement de monuments aux Morts partout en France, et particulièrement en Bretagne car il y a eu un besoin de commémoration, de donner un sens à la mort des disparus.

De nombreux artistes bretons ont réalisé des monuments aux morts, dont le finistérien René Quillivic.

Vivien Blandin , collectionneur de vestiges
 
Le rennais Vivien Blandin collectionne les objets relatifs à la guerre 14/18. Des objets militaires mais aussi, et peut-être surtout, des objets plus personnels, qui racontent chaque être humain engagé dans le conflit.

Au fil des années et de ses propres fouilles sur site, il a ainsi rassemblé une collection de milliers d'articles, qu'il expose régulièrement, ou emporte avec lui lors d'interventions dans les écoles.

Le message est clair, transmettre avec l'aide d'objets authentiques, ce qu'ont vécu "ceux de 14", leur patriotisme autant que leurs souffrances.

Montauban de Bretagne honore ses poilus 

A l’instar de beaucoup d’autres en Bretagne, cette commune a choisi de replonger dans son histoire à l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande guerre. Un travail collectif , un exercice de citoyenneté pour honorer la mémoire de ses poilus.
 
Adrien Blandin, collectionneur d'objets de la Grande Guerre
Un reportage de Thierry Bréhier.

 

Les invités


Yann Lagadec, historien, université de rennes 2  , auteur de «  les bretons et la Grande Guerre « 

Capitaine Antoine Roussel, professeur d’histoire aux Ecoles Saint-Cyr-Coëtquidan

Commandant Carole Chalavon , conservateur du Musée du Souvenir de Saint-Cyr- Coëtquidan 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus