Centre Bretagne. Quand le déménagement d'un centre équestre se transforme en une transhumance à pied de 160 km

Ils auraient pu faire le déménagement en camion, deux heures de route entre Tréhorenteuc dans le Morbihan et Kérien dans les Côtes d'Armor. Mais les membres du centre équestre Cheval Brocéliande ont préféré une transhumance à pied de 160 km aux côtés des chevaux pour être en phase avec les animaux.

C'est en empruntant en partie le chemin de halage du canal de Nantes à Brest que cette "transhumance" de chevaux chemine
C'est en empruntant en partie le chemin de halage du canal de Nantes à Brest que cette "transhumance" de chevaux chemine © Q. Cézard - FTV

"On cherchait un camion, ça ne s'est pas fait. Et c'est comme une sorte de pari. On s'est dit 'allez hop ! On part à pied'. Puis on s'est dit 'chiche' et on est partis à pied, fin août, avec 16 chevaux et ça a été une aventure humaine formidable avec les chevaux en liberté sur le canal, une aventure très forte qui permet de clore cette page là". C'est ainsi qu'Aurélia Weingarten explique ce qu'ont vécu en août dernier et ce que vivent ce dimanche 9 mai les chevaux, adhérents, propriétaires et amis du Cheval Brocéliande.

Un périple de 160 km, une "transhumance" qui va mener tout ce "grand troupeau" comme l'appelle la propriétaire du centre équestre, de Tréhorenteuc dans le Morbihan, lieu où se situe Cheval Brocéliande, jusqu'à Kérien dans les Côtes d'Armor, où s'est implantée la nouvelle structure "Les Sources du Blavezh". Un déménagement devenu nécessaire car le centre actuel devenait trop petit et l'opportunité d'un nouveau territoire de 50 hectares inexploités s'est présenté à eux comme l'endroit où continuer cette belle aventure qui consiste à "vivre entre humains, animaux et nature, de manière harmonieuse". 

Une transhumance à pied comme l'auraient fait des chevaux à l'état naturel.

durée de la vidéo: 01 min 01
Aurélia, propriétaire du centre Cheval Brocéliande, explique les raisons du déménagement

 

Une transhumance à pied, comme une évidence

Ce qui était au départ un pari s'est naturellement vite imposé comme une évidence, faire le chemin au pas des chevaux. Depuis 17 ans, Cheval Brocéliande propose "une équitaton comportementale, souvent appelée éthologique, basée sur la communication, le respect des chevaux, de leur nature et de leurs besoins".

durée de la vidéo: 01 min 28
Le projet de Cheval de Brocéliande expliqué par Léa, propriétaire

Les propriétaires prévoient une année d’aménagement avant de pouvoir accueillir du public. L'objectif est de lui proposer des activités tels que l'observation des chevaux dans leur milieu naturel, l'équitation comportementale, ou encore la permaculture avec l'ambition de devenir "un lieu de ressource avec des hébergements insolites".


Un périple d'une semaine

Une première phase de ce déménagement s'est déroulée en août dernier quand 16 chevaux ont rejoint le site de Kérien.

Chevaux et humains à pied pour cette grande transhumance
Chevaux et humains à pied pour cette grande transhumance © Q. Cézard - FTV

Ce 9 mai, les 17 chevaux et poneys restants ont pris le chemin de Kérien avec leurs accompagnateurs à pied. 15 km pour ce premier jour, mais une balade totale d'une semaine pour 160 km répartis en étapes de 25 km. Le "troupeau" empruntera essentiellement le chemin de halage du canal de nantes à Brest, des voies vertes et des petites routes communales.

Tous les soirs, cette équipée bivouaquera sur des terrains mis à disposition. Le périple fera étape à Ploërmel (56), Les Forges (56), Saint-Gonnery (56), Caurel (22), Saint-Nicolas-du-Pélem (22) pour arriver à Kérien ce samedi 15 mai.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature