• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Climat : des milliers de manifestants en Bretagne pour la “Marche du siècle”

Des slogans de choc pour de nombreux manifestants / © France 3 Bretagne - C. Jauneau
Des slogans de choc pour de nombreux manifestants / © France 3 Bretagne - C. Jauneau

Ce samedi 16 mars, des milliers de manifestants ont défilé en Bretagne lors de "la Marche du Siècle". Au-delà de la prise de conscience indispensable pour l'avenir de la planète, les manifestants veulent des réponses politiques à la hauteur de l'enjeu que représente le changement climatique.

Par Thierry Peigné


C'est à Rennes, que les manifestants de la "Marche du siècle" pour le climat étaient les plus nombreux en Bretagne. Plus de 6 000 selon nos informations. Un cortège parti vers 14h30 de l'esplanade Charles de Gaulle dans le centre-ville, lieu où de nombreuses associations environnementales avaient lancé un appel à se rassembler.
Des milliers de manifestants défilent dans les rues de Rennes pour la "Marche du siècle" pour le climat / © France 3 Bretagne - C. Jauneau
Des milliers de manifestants défilent dans les rues de Rennes pour la "Marche du siècle" pour le climat / © France 3 Bretagne - C. Jauneau

C'est dans la bonne humeur, en musique et avec de nombreux slogans que les manifestants ont pris la direction du boulevard de la Liberté. Sur des pancartes, des cartons portés par les manifestants, on peut lire : "Et ta mer(e), elle pollue?", "Je consomme, tu consommes, il consomme, NOUS SOMMES CON", "Respecte ta MER", la définition revisitée d'un humain "Humain, Humaine, non commun. Etre vivant ayant vécu sur la planète Terre jusqu'à son autodestruction au 21ème siècle".
Les manifestants ont rivalisé de slogans percutants / © France 3 Bretagne - C. Jauneau
Les manifestants ont rivalisé de slogans percutants / © France 3 Bretagne - C. Jauneau
© France 3 Bretagne - C. Jauneau
© France 3 Bretagne - C. Jauneau

Présents pour affirmer leur mécontentement envers l'inaction sur le changement climatique, les manifestants, venus en famille, en vélo pour certains, ils veulent alerter sur ce manque de mesures qui "met tout le monde en péril".

Dans les rangs du cortège, des jeunes, lycéens ou étudiants qui ont déjà défilé dans les rues du centre-ville ce vendredi 15 mars. Ils étaient près de 6 000 à s'être mobilisés, criant à l'urgence climatique et à l'incertitude pour leur avenir. 

À Lorient, ce sont plusieurs centaines de personnes qui se sont rassemblées.
A Lorient, plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées pour le climat / © France 3 Bretagne - E. Nedjar
A Lorient, plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées pour le climat / © France 3 Bretagne - E. Nedjar

L'urgence climatique a réussi à mobiliser plus d'un millier de personnes à Saint-Malo égalemment. 

À Belle-Ile, des dizaines de personnes se sont retrouvées sur la plage de donnant à l'initiative dela maison de la nature.
Rassemblement sur la plage de Donnant à Belle-Ile pour le climat / © DR
Rassemblement sur la plage de Donnant à Belle-Ile pour le climat / © DR
 

Un millier à Landivisiau

Une des manifestations phares de cette "Marche du siècle" en Bretagne s'est tenue à Landivisiau dans le Finistère où depuis huit ans, les riverains et des associations environnementales s'opposent au lancement du projet de centrale à gaz.
Marche pour le climat à Landivisiau / © France 3 Bretagne - C. Tempéreau
Marche pour le climat à Landivisiau / © France 3 Bretagne - C. Tempéreau

Cette marche qui a réuni plus d'un millier de manifestants venus de tout le département a été l'occasion de d'affirmer une nouvelle fois leur vive opposition au projet. Les travaux sur le site de la centrale à gaz, ont démarré en janvier, mais trois recours juridiques contre le projet courent toujours.
 

Une urgence climatique

Près de 200 événements étaient répertoriés sur tout l'Hexagone par le collectif Citoyens pour le climat. Environ 140 organisations, de Greenpeace France à la Fondation Nicolas Hulot, avaient appelé à descendre dans la rue, estimant qu'il est "temps de changer de système industriel, politique et économique, pour protéger l'environnement, la société et les individus"L'Etat est poursuivi par quatre ONG (Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France) pour "manquements" à son obligation d'action contre le réchauffement. A l'origine d'une pétition qui avait récolté plus de deux millions de signatures en moins d'un mois, elles ont déposé jeudi en ligne leur recours auprès du tribunal administratif de Paris.

Les manifestants s'appuient sur les avertissements lancés par les scientifiques pour demander aux responsables politiques et économiques des actions plus radicales en faveur du climat et de la faune et flore sauvages. L'Accord de Paris de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle et idéalement à +1,5°C, mais les engagements actuels des Etats annoncent un monde à +3°C. Le récent rapport des scientifiques du Giec souligne qu'il faudrait, pour rester sous +1,5°C, réduire les émissions de CO2 de près de 50% d'ici à 2030 par rapport à 2010.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : retour sur les manifestations bretonnes

Les + Lus

Les + Partagés