Cocaïne échouée sur le littoral : “nous en sommes à 1225 kilos” selon le procureur de Rennes

La plage de Pen Hat à Camaret dans le Finistère a été interdite d'accès suite à la découverte d'un ballot de 5 kg de cocaïne / © FTV - Lucile André
La plage de Pen Hat à Camaret dans le Finistère a été interdite d'accès suite à la découverte d'un ballot de 5 kg de cocaïne / © FTV - Lucile André

Plus d'1,2 tonne de ballots de cocaïne, de provenance toujours inconnue, a été récupérée depuis plus d'un mois au gré des marées sur la côte atlantique française, a précisé le parquet de Rennes ce mardi 19 novembre. Seuls deux paquets ont été découverts en Bretagne.

Par Thierry Peigné


"Nous en sommes à 1225 kilos avec un net ralentissement depuis deux jours", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. 
 
1225 kg, c'est 125 kg de plus que le décompte du mercredi 13 novembre. Depuis mi-octobre, la drogue arrive de manière éparse sur les côtes atlantiques françaises, des Landes jusqu'au Finistère.

Joint, le procureur de la République de Rennes précise qu'à sa connaissance, les deux paquets retrouvés à Camaret et à Belle-Île, seraient les seuls découverts en Bretagne.
Accident de transport, délestage volontaire ? Les circonstances restent encore inconnues. L'une des pistes privilégiées pour expliquer la présence de ces ballots de drogue et celle d'un délestage à la suite d’une avarie ou d’une tempête, avait indiqué la semaine dernière le procureur de Rennes. Et de rappeler que "la détention et le transport de ce type de produit constituent un délit passible de 10 années d'emprisonnement".

L'essentiel de la cocaïne provient des trois grands pays producteurs d'Amérique du sud : la Colombie, le Pérou et la Bolivie. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus