Comment fonctionne Ecowatt, cette météo de l'électricité qui doit nous sauver du black-out ?

Publié le
Écrit par Hélène Pédech

L'outil n'est pas nouveau. Testé depuis 14 ans en Bretagne, Ecowatt est désormais étendu à la France entière. Sorte de météo de l'électricité, il donne en temps réel le niveau de consommation région par région et doit inciter à adapter ses gestes pour éviter les coupures en période de grand froid. Retour sur expérience.

Les messages de l'Etat pour réaliser des économies d'énergie, l'hiver prochain, se multiplient. Entreprises, collectivités, particuliers, chacun est invité à multiplier les écogestes pour réduire sa consommation d'électricité et de gaz. Un outil peut y aider. C'est le dispositif d'information et d'alerte Ecowatt.

Le "bison futé" de l'électricité

Grâce au site monecowatt.fr, développé par RTE (l'entreprise publique qui gère la distribution d'électricité) en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), les usagers inscrits sur la plateforme monecowatt.fr peuvent voir en temps réel le niveau d'électricité disponible dans le pays. C'est le "Bison futé du système électrique", résume la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

Simple. Il s'appuie sur un système de "météo" à trois couleurs : vert ("consommation normale"), orange ("système électrique tendu") et rouge ("système électrique très tendu"). Selon le niveau, Ecowatt guide le consommateur pour adopter les bons gestes et pour assurer le bon approvisionnement de tous en électricité.

Via cette plateforme, il est possible de s'inscrire à l'alerte vigilance coupure qui prévient, en cas de très grande tension, sur l'approvisionnement en électricité. L'alerte est envoyée par SMS ou accessible via le site jusqu'à 3 jours avant. Le risque est même confirmé la veille, pour permettre à chacun d'agir en conséquence. 

Les jours où le signal d'Ecowatt voit rouge, les bâtiments publics devront alors abaisser le chauffage de 19 à 18 degrés, les agents travailleront en horaires décalés, les entreprises seront appelées à organiser le télétravail. De 8 heures à midi et de 18 heures à 20 heures, les commerces devront également abaisser leur température d'au moins 2 degrés, les publicités lumineuses devront être éteintes.

Si chacun éteint une ampoule...

À titre d'exemple, si tous les Français éteignent une ampoule, alors 600 mégawatts d'électricité seront économisés à l'échelle nationale, soit environ la consommation moyenne cumulée des métropoles de Rennes et de Brest.

Le 4 avril 2022, au cours d’une journée très froide, un signal d’alerte orange avait été déclenché. Cela avait permis d’économiser environ 800 MW, selon RTE.

14 ans d'expérience en Bretagne : quelles économies ?

Ecowatt est testé depuis 2008 en Bretagne, 2010 en Provence-Alpes-Côte d'Azur puis en Normandie-Île-de-France avant d'être étendu à toute la France à la fin de l'année 2020. Pourquoi d'abord en Bretagne ? Parce qu'il y a 14 ans, la région ne produisait que 8% de l'électricité qu'elle consommait.

"L'énergie a toujours été un sujet primordial en Bretagne car nous sommes totalement dépendants. Notre défi est non seulement d'en produire mais surtout de l'économiser", rappelait dès juillet 2022 le président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard dans Bretagne Economique. "Aujourd'hui, plus que jamais, la réduction de nos consommations est une nécessité. Il s'agit là d'un enjeu fort de la transition et concerne chacun d'entre nous."

A titre d'exemple, en 2010 en Bretagne, Ecowatt a lancé 11 alertes. Le dispositif avait alors permis de réduire la consommation de 1 % à 1,5 % pendant l'hiver, soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 60 000 habitants. Depuis, RTE dit avoir observé des économies pouvant aller jusqu'à 3%.

Aujourd'hui, un peu plus de 100 000 écoW'acteurs seraient recensés sur toute la France. 

Et pour le gaz ?

Un système identique devrait être mis en service pour informer les consommateurs d'éventuelles tensions sur le marché français du gaz. Une plateforme devrait être lancée courant octobre par GRTgaz.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité