Economies d’énergie. A Saint-Brieuc, une appli pour éclairer vos pas dans les rues la nuit

Publié le
Écrit par Séverine Breton .

Depuis ce 5 octobre 2022, dans une quinzaine de rues du centre-ville de Saint-Brieuc, d’un simple clic sur une application de leurs téléphones portables, les habitants peuvent allumer les lampadaires le temps de sortir ou d’aller promener leur chien. Le dispositif sera testé pendant six mois. La ville espère ainsi réussir à contenir son budget énergie.

"C’est tout simple, rassure d’entrée Nadia Druillennec, adjointe à la mairie de Saint-Brieuc en charge des travaux. Il suffit d’installer l’application "J’allume ma rue" sur son portable. Ensuite, quand on souhaite sortir et que la rue est devenue sombre, on accepte la géolocalisation, on appuie sur le dessin de l’ampoule et le réverbère s’allume comme par magie."

Une magie informatique

 

"J’allume ma rue" est née dans la tête d’un ingénieur en informatique normand en 2016. Il cherchait une solution pour concilier économie d’énergie et sécurité. Il a bidouillé dans son garage et créé un petit boîtier qui s’installe dans les compteurs électriques des villes.

Une quinzaine de communes se sont déjà équipées. Certaines pour protéger la faune sauvage, d’autres pour lutter contre la pollution lumineuse, d’autres encore pour des raisons économiques. Mais Saint-Brieuc est la première  agglomération de plus de 40.000 habitants à franchir le pas.

 

 Six minutes de lumière

 

Dans cette phase de test, 14 rues autour de l’église Saint-Michel sont concernées. "Nous allons mener l’essai avec les riverains, explique l’élue. Tous leurs retours seront analysés pour faire des corrections."

"Par exemple, nous avons choisi d’éteindre la lumière six minutes après son allumage. Peut-être que c’est insuffisant… Les usagers nous le diront."

 

Des économies à la clé

 

Alors que les prix de l’énergie s’envolent, Saint-Brieuc espère ainsi tenir son budget. Les perspectives pour 2023 évoquent un doublement du budget de l’éclairage public qui passerait de 400.000 euros en 2022 à  800.000 euros en 2023.

"Cet éclairage à la demande va faire baisser les coûts", souhaitent les élus.

Pour l’instant trois armoires électriques ont été équipées des fameux boîtiers (pour un prix de 5.000 euros), si l’essai est concluant et donc élargi à toute la ville, il y en aura 130 à doter.

 Des modifications d’horaires

 

Pour réussir à limiter la facture, Saint-Brieuc a décidé de modifier aussi les horaires de l’éclairage public. Les lundis, mardis, mercredis et dimanches, les lumières se couperont dès 22h le soir pour se rallumer à 6h du matin. Les jeudis, vendredis, samedis où il y a davantage de monde dans les rues, l’éclairage sera coupé à minuit.

Enfin, dans le centre-ville, l’intensité lumineuse des lampadaires a été réduite de 70%.

L'agglomération se donne six mois pour mesurer l'impact de cette cette solution. Six mois au moins pour les riverains pour jouer les allumeurs de réverbère.   

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité