Confinement : les conseils municipaux élus dimanche, éliront leur maire en fin de semaine

Les conseillers municipaux élus au premier tour des municipales dimanche pourront se réunir en fin de semaine pour élire leur maire, mais "à huis clos" et en respectant les mesures barrières. En Bretagne, cela concerne plus de la moitié des communes. Pour les autres, il faudra attendre.

Illustration du risque de coronavirus pour les prochaines élections municipales
Illustration du risque de coronavirus pour les prochaines élections municipales © Maxppp - Eric Ottino
Après l'annonce lundi par Emmanuel Macron du report du second tour des élections municipales et de nouvelles mesures de restriction des déplacements, les conseillers municipaux déjà élus dimanche auront donc une dérogation pour se réunir "à huis clos" entre vendredi et dimanche et élire leur maire. Ils devront respecter les mesures "barrière" contre le coronavirus.

David Robo, maire sortant de Vannes, dont  la liste a été élue dimanche soir, devrait réunir les 45 conseillers municipaux vannetais, "probablement samedi". "Cette décision prise par Christophe Castaner est une sage décision, nous confiait-il, ce matin". Même son de cloche à Guingamp, où le maire sortant Philippe Le Goff invitera les conseillers muncipaux élus, vendredi à 18h. Seront présents les 29 conseillers élus de Guingamp et trois personnels administratifs.

Toutes les précautions seront prises

Le maire sortant de Guingamp estime qu'il s'agit d' "une décision qui s'imposait pour assurer la continuité de l'exécutif dans les collectivités concernées." Dans une autre commune des Côtes d'Armor, le maire explique qu'il y aura des gants, du gel hydroalcoolique dans la pièce réservée à l'élection. Il ajoute que les élus s'assoieront sur une chaise sur deux pour assurer un espace plus important entre eux. Et toutes ces élections se tiendront à huis clos et "sans verre de l'amitié"...


Pour les autres, il faudra attendre


Le report du deuxième tour des municipales annoncé hier concerne 5.000 des 35.000 communes de France. Demain, mercredi, un Conseil des ministres devrait annuler la convocation du second tour dans les délais actuels et présenter un projet de loi, notamment pour prolonger les mandats des maires où le premier tour n'est pas conclusif et régler des problèmes liés aux comptes de campagne. Le second tour se tiendra "idéalement le 21 juin", a assuré la porte-parole, mais une décision ne sera prise qu'en mai sur la base des expertises sur l'évolution de la crise du coronavirus. En cas d'avis négatif, le scrutin pourrait être repoussé à l'automne.
c. Une date de dépôt pour les candidatures du 2ème tour sera décidée courant mai, indique à l'instant le préfet du Morbihan via Twitter: 
 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections