Coronavirus : le député Thierry Benoit s'astreint à “une période de réserve”

Thierry Benoît à l'Assemblée nationale / © IP3 PRESS/MAXPPP
Thierry Benoît à l'Assemblée nationale / © IP3 PRESS/MAXPPP

Cinq députés et deux salariés de l'Assemblée Nationale sont actuellement porteurs du Covid- 19. Alors, vendredi, quand le député, Thierry Benoit, est rentré chez lui après cinq semaines de travail en vase clos, il a décidé de limiter les contacts.
 

Par Catherine Deunf


"Je sors quand même chercher mon pain et je pourrai aller voter, indique le député bretillien Thierry Benoit. Mais je prends mes précautions." Rentré vendredi soir de Paris après cinq semaines de travail à l'Assemblée sur le texte de la réforme des retraites, Thierry Benoit s'astreint à une dizaine de jours de confinement chez lui, à Lécousse près de Fougères.


Déplacements de parapheurs

Mon médecin traitant m'a dit que le dépistage n'était pas systématique. De mon côté, je préfère annuler les réunions et même ne pas aller travailler au bureau afin de préserver mes collaborateurs.

Ce sont donc les parapheurs et autres documents qui se déplacent au domicile du député pour les signatures indispensables. Mais attention, interdiction de rentrer dans la maison, les paraphes se font dans la cour.


Apéritif avec le voisin de 89 ans

Je continue à me savonner les mains régulièrement, à ne pas serrer les mains ni embrasser et à vérifier ma température trois fois par jour.

Si sa vie sociale a considérablement diminué ces derniers jours, elle n'a pas complètement disparu. Ce week-end, le député s'est autorisé un apéritif avec son voisin de 89 ans, mais en plein air pour restreindre les risques de contagion.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus