Coronavirus : alors que la France passe au stade 3 de l'épidémie, 178 cas confirmés en Bretagne

© AFP - K. Tribouillard
© AFP - K. Tribouillard

A 17h30, ce samedi 14 mars, le nombre de cas de Coronavirus confirmés en Bretagne est désormais de 178 : 106 dans le Morbihan,  34 en Ille-et-Vilaine, 34 dans le Finistère et 4 dans les Côtes d’Armor. Retrouvez toutes les décisions prises ce samedi soir avec le passage au stade 3. 

Par T.P. avec Camille Le Gall


Dans son point quotidien sur le nombre de cas confirmés, l'Agence régionale de santé recense ce samedi à 17h30, 21 nouveaux cas de coronavirus par rapport à vendredi, dont 6  de plus dans le Morbihan, 12 dans le Finistère et 3 dans les Côtes d'Armor. Au total, 178 patients ont été identifiés dans la région.

Sur l’ensemble des 178 patients confirmés, près de la moitié (75) sont retournés à leur domicile présentant un bon état de santé général, précise l'ARS. Trois décès sont à déplorer depuis l’apparition du virus sur la région.
 

Des opérations non-urgentes déprogrammées 


Afin de bénéficier des capacités d'hospitalisation nécessaires à la prise en charge des patients atteints du Covid-19, l'ARS a demandé aux établissements de santé de reporter toute activité chirurgicale ou médicale non-urgente. Cette déprogrammation d'intervention est évaluée médicalement pour chaque patient. Les personnes concernées par ces dispositions seront contactées par les établissements.


Nouvelles mesures drastiques destinées à freiner la propagation du virus

Ce samedi soir, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé dans une allocution télévisée de nouvelles mesures drastiques pour freiner la propagation du virus et protéger la santé de chacun.

Les lieux "non indispensables" seront fermés à partir de minuit ce samedi 14 mars : cela concerne notamment les restaurants, cafés, cinémas et discothèques. Les lieux de culte resteront ouverts mais "les rassemblements et les cérémonies devront être reportés".

Les commerces sont également concernés par cette fermeture. Resteront ouverts les magasins et marchés alimentaies, les phamacies, les stations-essence, les banques et les bureaux de tabac et de presse. Les services publics restent également ouverts.

Edouard philippe a également demandé à ce que les rassemblements soient limités au maximum, mêmes "les réunions amicales et familiales" et à "n'utiliser les transports en commun que pour aller au travail et seulement si la présence physique au travail est indispensable". Par ailleurs, il est demandé à tous les Français de ne sortir de chez soi que pour faire des "courses essentielles" ou un "peu d'exercice". 
 

Passage au stade 3


Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a annoncé que la France passait au stade 3 de l'épidémie : "Nous devons désormais tout faire pour retarder, pour ralentir, pour écrêter cette courbe épidémique".

Dans son décompte quotidien, il a annoncé 13 décès et 838 cas confirmés supplémentaires en 24 heures. La France compte désormais 4 500 cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus, dont 91 mortels.
 

Crèches, établissements du 1er et du 2nd degrés, établissements d’enseignement supérieur


A compter du lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre, les crèches seront fermées. Les écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur publics et privés ainsi que les centres de formation des apprentis n’accueilleront plus d'élèves et étudiants.

L’accueil des enfants par des assistantes maternelles n’est pas concerné par ces nouvelles mesures : il est assuré comme habituellement, précise la préfecture de région. De la même manière, les micro-crèches peuvent continuer d’accueillir des enfants, sous réserve de ne pas dépasser le nombre de 10 enfants.
 

Un système de garde pour les enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire


Les écoles maternelles et élémentaires ainsi que les collèges, qu’ils soient publics ou privés, seront ouverts pour accueillir les enfants des personnels soignants inscrits dans ces structures. Les maires et le président du conseil départemental en ont été informés afin que leur personnel affecté dans ces établissements scolaires puisse assurer cet accueil aux côtés des personnels de l’éducation nationale. Cet accueil devra être organisé de telle sorte que les groupes ne dépassent pas 8 à 10 enfants, maximum.
Pour toute question, le Rectorat a ouvert une hotline dédiée à partir de lundi 16 mars (8h-12h / 14h-17h) : 02 23 21 73 50

Les transports scolaires assurés par la Région seront maintenus en conséquence.

Les enfants de ces professionnels, âgés de moins de trois ans, continueront à être accueillis dans les crèches hospitalières où ils sont habituellement gardés.


Élections municipales


Afin de prévenir la propagation du virus et d’assurer la protection des électeurs, il a été demandé d’appliquer dans chaque bureau de vote des recommandations sanitaires. 

Les électeurs sont invités à utiliser leur propre stylo à encre indélébile de couleur noire ou bleue pour émarger. Ils peuvent également préparer leur bulletin de vote à domicile grâce au matériel électoral qu’ils ont pu recevoir par voie postale.
 

Dispositifs d'informations en Bretagne


Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations concernant le COVID-19 : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Une cellule régionale d’information au public (CIP) répond à tous les aspects non sanitaires (annulation ou maintien d’événements, questions des maires et des entreprises) du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 joignable via la plateforme nationale : 0 800 130 000

Pour la situation morbihannaise des cas groupés, un numéro vert régional est activé à l’ARS : 0 800 350 017

Informations sanitaires : www.bretagne.ars.sante.fr
 

Sur le même sujet

Les + Lus