Algues vertes : 78 vasières et zones à risque identifiées dans les Côtes d'Armor

59 communes des Côtes d'Armor ont signalé 78 vasières ou sites pouvant présenter un risque potentiel sur leur territoire. Cet inventaire complété par le Centre d'Etude et de Valorisation des Algues a été publié sur le site internet de l'état.

Plage de Grandville à Hillion
Plage de Grandville à Hillion © I. Rettig / France 3 Bretagne
Hillion, Saint-Michel-en-Grève, Penvenan, mais aussi Plérin, Pleudaniel, Binic, Plouha, ou encore Yffiniac, Lézardrieux. Au total ce ne sont pas moins de 78 secteurs qui ont été identifiés en 2017 comme des zones potentiellement à risque par 59 communes du littoral des Côtes d'Armor.

Toutes ces zones sont listées dans l'inventaire des vasières et zones à risques publié sur le site des services de l'état courant mai 2017. Ce dernier distingue : 

- les communes à risques repérées les années antérieures
- les communes à risques (avec algues vertes) signalées par les maires
- les communes à risques ( sans algues vertes) signalées par les maires
- les communes potentiellement à risques avec vasières
- les communes n’ayant pas répondu au recensement 2017 à ce jour
- les communes sans risque répertorié

Cet inventaire initialement dressé en 2011 a été remis à jour suite aux déclarations des communes et au rapport du Centre d'Etude et de Valorisation des Algues (CEVA) sur l'identification des dépôts potentiellement les plus à risques.

Une cartographie détaillée est également disponible
Vasières et zones à risques 2017 déclarées par les communes des côtes d armor
Vasières et zones à risques 2017 déclarées par les communes des côtes d armor © A.Grall france 3 Bretagne

Un inventaire publié sous la pression des associations environnementales ?


En octobre 2016 la mort d'un joggeur dans l'estuaire du Gouessant avait relancé la polémique autour de la dangerosité des algues vertes. Quand elles se décomposent ces dernières dégagent en effet du sulfure d'hyrdrogène, un gaz très toxique qui peut également être mortel.

Si les autorités refusent de faire le lien entre la mort de cet homme et la présence d'algues, les associations environnementales elles n'ont aucun doute. Cinq ans plus tôt c'est dans ce même estuaire qu'avaient été retrouvés morts 36 sangliers.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
algues vertes environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter