Après plus d'un an de travaux, la ligne SNCF TER Dinan-Dol-de-Bretagne de nouveau opérationnelle

Arrêtée depuis le 14 décembre 2019, la ligne TER SNCF Dinan - Dol-de-Bretagne sera de nouveau accessible aux voyageurs à compter du 15 mars. Une remise en service qui intervient après 15 mois de travaux.

Les travaux ont duré près de 15 mois sur les 18 km de la ligne reliant Dinan à Dol-de-Bretagne
Les travaux ont duré près de 15 mois sur les 18 km de la ligne reliant Dinan à Dol-de-Bretagne © Sten Duparc (SNCF Réseau)

C’est une dizaine d’entreprises qui sont intervenues ces derniers mois sur cette ligne de 18 km. Une ligne qui, au moment de son arrêt, semblait avoir subi les affres du temps : " Il était indispensable d’envisager des travaux en profondeur ", confirme Thierry Chaplais en charge de la communication de la SNCF : " La circulation des trains était de plus en plus contrariée par une succession de zones de ralentissement qui ne permettait plus une exploitation optimum de la ligne ".

 

24 millions d'euros de travaux

Tout a été revu, les rails, les traverses, le ballast…  mais aussi des interventions au niveau des quais et des ouvrages d’art. Au total, une facture d’un montant de 24 millions d’euros supportée par la Région Bretagne, l’État, le département des Côtes d’Armor, Dinan Agglomération et SNCF-Réseau. Un engagement important pour préserver le maillage ferroviaire régional comme ce fut le cas par le passé sur les lignes Quimper-Brest, Guingamp-Paimpol ou bien encore Plouaret-Lannion notamment.

Une dizaine d'entreprises sont intervenues sur ce chantier
Une dizaine d'entreprises sont intervenues sur ce chantier © Sten Duparc, pour SNCF Réseau

 

7 TER par jour

Il reste encore quelques essais, prévus la deuxième semaine de mars, pour certifier la qualité des travaux réalisés et la totale sécurité du tronçon. Le lundi 15 mars, la ligne sera de nouveau ouverte aux voyageurs qui disposeront de 7 TER par jour entre les deux localités. Une liaison qui tentera de retrouver son rythme de croisière en offrant de nouveau, dans cette partie du département, une alternative au déplacement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports trains régionaux