• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Binic et Étables-sur-Mer (22) : la fusion qui passe mal

Mardi soir, les conseils municipaux de Binic et d'Étables-sur-Mer, dans les Côtes-d'Armor, ont voté la fusion des deux communes. Cette annonce a provoqué un grand mécontentement chez les Tagarins.

Par Baptiste Galmiche

Mardi soir, près de 150 habitants d'Étables-sur-Mer se sont donné rendez-vous devant la mairie après que le Conseil municipal a voté, par 14 voix contre 9, sa fusion avec Binic. Les manifestants reprochent à la mairie de ne pas avoir consulté la population par référendum.

Des débats houleux

Certains conseillers municipaux ont exprimé leur profond désaccord sur la réforme. Gilbert Bertrand souhaitait le "report de la décisions au 30 juin". D'autres, à l'image de Blandine Donnet, dénoncent l'"urgence" dans laquelle a été voté ce projet, comme le rapporte le Télégramme.

Les diverses tentatives du maire d'éteindre les flammes sont restées vaines. "Je crois en ce projet", a-t-il martelé. À l'issue du vote, la conseillère Frédérique Doré a posé sa démission.

À Binic, pas de protestation

À Binic, l'issue du vote était plus nette : 24 conseillers ont voté oui et trois ont voté non. Aucun référendum n'a été proposé, "une infamie" pour Brigitte Le Chervet, la porte-parole du collectif de citoyens appelant au référendum.

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus