Casse du CMB à Paimpol : 4 interpellations et 252 000 € saisis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné
Liasses de billets
Liasses de billets © Gendarmerie Nationale - SR Rennes / BR Lannion

Mardi, les gendarmes ont interpellé et placé en garde à vue 2 couples dans l'affaire du casse de 440 000 € du Crédit Mutuel de Paimpol en août 2013. 252 000 € ont été saisis dans un coffre. Reste à savoir s'il s'agit d'une partie du butin du cambriolage. L'enquête se poursuit.

Les 4 interpellations se sont déroulées ce mardi à l'aube : un couple dans les Côtes-d'Armor et un autre en Seine-et-Marne. 252 000 € retrouvés dans un coffre ont également été saisis. Les 4 suspects sont en garde à vue depuis mardi matin en Seine-et-Marne. 
Ces deux couples font partie du cercle familial des premières personnes interpellées en février 2015 après 18 mois d'investigations.

4 premières interpellations il y a un an

Dans la nuit du 12 au 13 août 2013, alors que les organisateurs du festival des Chants de Marins venaient de déposer leur recette de trois jours à la banque, des cambrioleurs pratiquaient un trou dans la boîte de dépôt de chèques et espèces réservée aux professionnels, et faisaient main basse sur plus 400 000 euros, dont les deux-tiers en espèces. 

Le 3 février 2015, les gendarmes interpellaient 6 personnes dans le cadre de l'enquête et récupéraient une forte somme d'argent liquide (environ 100 000 €), dissimulée dans des deux maisons d'habitations. 4 suspects, tous de la même famille, étaient mis en examen et incarcérés.

Les 4 personnes interpellées ce mardi devraient être présentées à un juge d'instruction de Saint-Brieuc.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.