Châtelaudren-Plouagat : la préfecture interdit le festival Attrap'Sons

Immense déception pour le festival Attrap'Sons dont la première édition devait avoir lieu fin août. Il n'aura finalement pas lieu, à la suite d'une décision de la préfecture, à cause de la situation sanitaire et l'épidémie de coronavirus. 
Le visuel pour le festival Attrap'Sons dont la première édition n'aura finalement pas lieu, sur interdiction de la préfecture
Le visuel pour le festival Attrap'Sons dont la première édition n'aura finalement pas lieu, sur interdiction de la préfecture © DR
La décision est tombée vendredi 17 juillet. Le festival Attrap'Sons est finalement interdit. "C'est le maire qui nous l'a annoncé, il avait régulièrement des échanges avec la préfecture" explique Cécile Herviou, en charge de la communication du festival. Programmé les 28 et 29 août, l'événement faisait figure de résistant en pleine pandémie. C'est finalement cette dernière qui aura eu raison de lui. La préfecture a en effet pris un arrêté d'interdiction, en raison de la situation sanitaire actuelle dans la région
 
"Après le déconfinement, on était très confiants" relève Cécile. "L'actualité des derniers jours avec la recrudescence des cas a commencé à nous inquiéter. Nos pass 2 jours étaient tous partis mais depuis une semaine on sentait une baisse des ventes."

La jauge était de 3000 personnes par soir. Des aménagements avaient déjà été entrepris et des frais engagés pour s'adapter face à l'épidémie. Superficie triplée, mise en place de marquage au sol, gel hydroalcoolique sur tout le site, incitation au port du masque et rappel via des messages sonores et affichage, ainsi que l'augmentation du nombre d’agents de sécurité étaient prévus. 

"On était dans les clous sur les règles qui nous étaient imposées et c'était parfaitement mis en place par l'association" regrette le maire Olivier Boissière pour qui les retombées n'étaient pas négligeables. "La préfecture s'inquiète du respect des gestes barrières. Je comprends les raisons qui poussent à être prudent." 
 

Vers un report


Le festival s'oriente vers un report. "Ce qui est sûr, c'est que les artistes nous suivent. C'est une bonne nouvelle dans la mauvaise." "On attend la confirmation de tout le monde avant de pouvoir communiquer les différentes options qui se profilent pour les détenteurs de billets." 

Il s'agissait de la première édition d'Attrap'sons qui ne compte aucun salarié. 150 bénévoles étaient mobilisés. "On espère que cela ne nous fragilisera pas trop" souligne Cécile. 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs covid-19 santé société musique culture