Covid-19 : les mesures sanitaires prolongées dans les Côtes d'Armor

Les mesures sont renforcées dans les Côtes d'Armor, liées à l'épidémie de coronavirus. L'obligation de port du masque reste maintenue et prolongée. Les bars et les restaurants voient leur heure de fermeture avancée. 

© BELPRESS/MAXPPP
La préfecture des Côtes d'Armor annonce le renforcement des mesures dans le département pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Les rassemblements de plus six personnes sont interdits. Cette règle s'applique également dans les bars et restaurants. Une distance d’un mètre doit être laissée libre entre chaque chaise de groupes différents (et non plus seulement entre les tables). À noter qu'à partir de lundi 19 octobre, l’ensemble des bars et restaurants du département devront fermer au public à 23 h. 
 

L'obligation de port du masque prolongée 


L’obligation de port du masque sur les marchés, brocantes et vides-greniers  et aux abords de tous les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées), d’enseignement supérieurs et de formation, d’accueil collectif de mineurs du département sans hébergement est prolongée pour un mois. 

L’obligation du port du masque qui a été instituée dans certaines villes touchées (Saint-Brieuc, Plérin, Trégueux, Langueux, Lamballe, Loudéac, Lanvallay et Dinan), est également prolongée pour un mois selon les mêmes périmètres et les mêmes créneaux horaires.
Dans les communes littorales touristiques, l’obligation du port du masque qui existait déjà (Binic, Etables sur mer, Saint-Cast le Guildo, Saint Quay Portrieux, Pléneuf Val André, Pordic, Trégastel et Tréguier, Bréhat, Paimpol, Perros-Guirec, Erquy) est adaptée à la fréquentation des vacances de la Toussaint (prolongation jusqu’au 1er novembre, extension de périmètre ou de plages horaires pour certaines). L’obligation est également étendue aux communes de Plouha et Saint-Jacut-de-la-Mer, jusqu’à la fin des vacances.

Les salles municipales, polyvalentes, salles de spectacle, les chapiteaux et d’une façon générale tous les établissements recevant du public ne peuvent plus être utilisés, loués ou mis à disposition pour des évènements festifs ou pour des évènements pendant lesquels le port du masque ne peut être assurée de manière continue. L'organisation de fêtes de mariage ou d'anniversaire sont interdites. 

La situation sanitaire se dégrade dans les Côtes d'Armor, avec un taux d'incidence de 78,7 pour 100 000 habitants. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société