Ex-salariés de Triskalia : le collectif reçu ce lundi par le commissaire européen à la santé

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.Hamiot

Une délégation de victimes de pesticides a rencontré ce lundi 17 septembre, le commissaire européen à la santé et à l'Alimentation à Bruxelles. C'est une nouvelle étape déterminante dans la reconnaissance de leur préjudice.


Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé a invité à Bruxelles, les ex-salariés victimes des pesticides de Triskalia qui lui ont remis un dossier. Le commissaire s'est engagé à agir auprès des autorités européennes et françaises en effectuant une enquête de fond. 
 

"Je n'avais jamais vu un commissaire européen aussi déterminé à faire appliquer la réglementation existante et vouloir faire avancer la législation" s'est exalté, René Louail du Comité de soutien aux victimes des pesticides de Triskalia.


Pour le collectif, cette rencontre est l’aboutissement d’une démarche entreprise depuis 2016 auprès des instances européennes :
  • Le 25 avril 2017,  la commission des pétitions du Parlement européen a soutenu à l’unanimité la demande des victimes en demandant qu’un audit européen soit diligenté pour enquêter sur le non-respect des directives européennes en matière de pesticides et sur les carences de l’Etat français en matière de contrôle.
 
  • Le 3 juin 2018, les auditeurs de la Direction Générale santé de la commission européenne ont reçu à la DRAAF de Rennes les victimes des pesticides.
Fin 2018, le commissaire européen doit remettre son rapport à la commission des pétitions. Une commission que le collectif avait saisi, leur dossier avait été retenu alors que 95% des pétitions sont habituellement rejetées.