• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Extraction de sable à Lannion : découverte d'une espèce protégée

Eunicella Verrucosa, une gorgonne verruqueuse découverte par les scientifiques en baie de Lannion / © France 3 Bretagne
Eunicella Verrucosa, une gorgonne verruqueuse découverte par les scientifiques en baie de Lannion / © France 3 Bretagne

En plongeant dans la baie de Lannion pour inventorier les espèces et avant une éventuelle décision d'autorisation d'extraction de sable, les scientifiques ont découvert la présence d'une gorgone verruqueuse, classée vulnérable, un argument de plus pour les opposants au projet d'extraction. 

Par Emilie Colin

Eunicella Verrucosa, voici le nom donnée à la gorgone (sorte de corail) trouvée par des scientifiques alors qu'ils dressaient un état des lieux des fonds de la baie de Lannion, à la demande des associations qui s'opposent à l'extraction de sable. 

Une vidéo et des relevés, apportés à la justice

C'est le comité départemental des pêcheurs plaisanciers qui a commandé une vidéo et des prélévements, pour le collectif Peuple des Dunes en Trégor laquelle mène depuis 4 ans une lutte contre l'extraction de sable. D'avril à août, un vidéaste et une ingénieure ont donc parcouru le fond de la baie et laissent à voir toutes les espèces qui s'y trouvent. Pour Alain Bidal, président du collectif, "il y a eu des manquements et des ommissions dans ce dossier notamment sur les études d'impact de l'extraction." "On nous dit qu'il n'y a pas de vie dans la baie, une biodiversité pauvre. Ces éléments prouvent au contraire qu'il y a une vie très riche !"

Découverte d'une espèce protégée en Baie de Lannion
Un reportage de S. Breton, B. Van Wassenhove, D. Lefebvre / avec Jean-François Omnes, Vice-président du comité départemental

Ces images et analyses ont été déposés devant le tribunal adminstratif fin août 2016, et depuis devant le Conseil d'Etat. Les résultats de l'étude demandée par Ségolène Royal doivent être publiés dans les prochains jours. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus