• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Calanhel : la mairie et la maison du maire taguées de propos insultants

Les tags sur la mairie de Calanhel (Côtes d'Armor) ont été peints dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 février / © C. Jobic
Les tags sur la mairie de Calanhel (Côtes d'Armor) ont été peints dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 février / © C. Jobic

Ce dimanche 10 février au matin, le maire de Calanhel en centre-Bretagne a eu la très mauvaise surprise de découvrir sa maison et la mairie taguées de messages propres aux Gilets jaunes et de propos diffamatoires.

Par Thierry Peigné


"RIC ISF ELUS TOUS POURRIS". Ce sont les inscriptions peintes en blanc que l'on pouvait lire ce dimanche matin sur le pignon de la mairie de Calanhel, village de 230 habitants au sud-ouest de Guingamp dans les Côtes d'Armor.

"COLLABO LA REM=CORRUPTION". Et voici les tags diffamatoires peints en blanc également sur la facade en pierre de la maison du maire, Cyril Jobic, située à quelques dizaines de mètres de la mairie.
La maison taguée du maire de Calanhel (Côtes d'Armor) / © C. Jobic
La maison taguée du maire de Calanhel (Côtes d'Armor) / © C. Jobic

"Ces tags ont été fait entre 4h et 5h du matin" nous précise Cyril Jobic. "Quelqu'un m'a dit que ces inscriptions n'y étaient pas quand elle est passé à 4h et c'est mon livreur de journaux qui me les a signalés à 5h du matin".
 

"Ça va beaucoup trop loin"

"Quand on est maire d'une petite commune, on ne s'attend pas à ce type d'attaque" confie le maire. "Surtout que je suis plutôt apprécié sur la commune" ajoute-t-il. 

"Je suis un peu inquiet. Le mot 'collabo' a un sens très grave. Ça va beaucoup trop loin ... de s'en prendre jusqu’à mon domicile. C'est quoi la prochaine étape?" interroge l'édile.

 

Des réserves émises sur le RIC

"Je ne vois pas du tout qui a pu faire ces tags" explique Cyril Jobic. "J'ai bien été ce mercredi 6 février, avec une vingtaine de jeunes maires venus de toute la France, à Paris, invité par Sébastien Le Cornu, ministre des collectivités territoriales et qui est en charge du Grand Débat national mais pour autant je rappelle que je ne suis pas encarté et seulement sympathisant LREM".

"Est-ce que cela a à voir avec les réserves et les craintes que j'ai émises sur le RIC, le Référundum d'initiative citoyenne?" s'interroge le maire. "Le lendemain de ma visite à Paris, j’ai été interviewé pour la matinale de Bretagne 5 (une radio locale) et j'ai évoqué mes craintes sur le RIC, comme par exemple si des sujets comme la peine de mort ou l’avortement arrivaient à être remis en débat" . Des craintes que l'élu avait déjà exposé dans une réunion du Grand Débat à Callac plusieurs jours auparavant.
 

Deux plaintes déposées

Le maire va dès ce lundi déposer deux plaintes à la gendarmerie de Callac, une au nom de la mairie et une à titre privée. Des gendarmes qui sont venus ce dimanche matin constater les tags et qui ont ouvert une enquête. Les inscriptions ont été effacées dès leur départ.

Et le maire de nous préciser que sa commune se situe à une vingtaine de kilomètres du village de Motreff dans le Finistère, là-même où en fin de semaine, la maison du Président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), a été la cible d'une tentative d’incendie.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus