Coupe de la Ligue. Les 5 vraies bonnes raisons pour lesquelles Guingamp va l'emporter contre Strasbourg

Le ticket pour la finale en poche, le milieu de terrain Ludovic Blas s'amuse avec les supporteurs après la victoire contre Monaco / © Fred Tanneau/AFP
Le ticket pour la finale en poche, le milieu de terrain Ludovic Blas s'amuse avec les supporteurs après la victoire contre Monaco / © Fred Tanneau/AFP

Alors que le maintien en Ligue 1 reste toujours incertain, les footballeurs guingampais ont l'opportunité d'ajouter une ligne à leur palmarès. En finale de la Coupe de la Ligue face à Strasbourg, les raisons de croire en leur victoire ne manquent pas. Avec ou sans mauvaise foi.

Par Fabrice Leroy avec Catherine Jauneau

Si vous êtes Strasbourgeois, Parisiens, voire Rennais, il est encore temps pour vous d'arrêter la lecture de cet article. Dans les lignes qui suivent, vous trouverez en effet une bonne dose de parti pris, susceptible de heurter votre sensibilité de supporteur. Pour les autres, il est temps de dérouler nos cinq vraies bonnes raisons de croire en cette victoire des Rouges et Noirs sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy de Lille.
 

#1 Parce que "les Paysans sont de retour"


Certes la saison de Ligue 1 est plus que laborieuse pour les footballeurs de l'En Avant. Un départ catastrophique, une attaque en berne, des faits de match souvent contraires, et le club se retrouve englué en position de lanterne rouge pendant de longs mois. Cela commence dès le 26 août, après seulement trois journées de championnat et une défaite 3 - 0 dans le Nord, sur la pelouse de Lille justement.
Mais depuis le 16 mars et la victoire à l'arraché contre Dijon, les choses ont changé. Guingamp n'est plus le dernier de la Ligue 1.
La position de barragiste occupée désormais par les hommes de Jocelyn Gourvennec demeure fragile, mais voilà tellement longtemps que le classement n'avait été aussi bon qu'il faudra pour l'instant s'en contenter. A deux doigts de s'enflammer, le commentateur audacieux dirait même que les "Paysans sont de retour". La preuve avec ce tracteur parti de Guingamp le lundi 25 mars pour un Breizh Ch'ti Kalon Tour qui doit le conduire à Lille pour la finale.
 
850 kilomètres au compteur pour le tracteur du Breizh Ch'ti Kalon tour sur ce périple en six étapes. Les membres du convoi auront l'occasion de faire étape chez des amoureux de l'En Avant et d'être accueillis chez eux tout au long du parcours. A l'image du club, une initiative originale et conviale, à suivre sur la page officielle Facebook créée pour l'évênement.


#2 Parce que Guingamp a sorti le tenant du titre, le PSG


C'était le 9 janvier. Le Paris-Saint-Germain était alors solide leader de la Ligue 1, toujours en course en Coupe de France, en Coupe de la Ligue et en Ligue des Champions.
Et patatras, le grain de sable guingampais s'est immiscé dans la machine à gagner. Une première mi-temps sans but, une ouverture du score de Neymar à l'heure de jeu, et une qualification qui se dessine tranquillement. C'est le moment choisi par la défense parisienne pour sortir de son match. Elle offre trois pénalties aux Bretons. Le premier est raté. Mais pas les deux autres. Dans les arrêts de jeu, Marcus Thuram propulse la balle de match dans les filets parisiens, et son équipe en demi-finale.
Un coup de tonnerre dans les travées du Parc des Princes : voilà cinq ans que le PSG est détenteur de la Coupe de la Ligue. Guingamp, le dernier de la Ligue 1, réalise un exploit en sortant l'ogre parisien.


#3 Parce que nous sommes en 2019


Superstitieux, friands de signes du destin, ou amateurs de numérologie, cette troisième raison va vous réjouir au plus haut point.
Certains d'entre vous auront sûrement déjà fait ce calcul. La première victoire de l'En Avant en Coupe de France remonte à 2009. Cinq ans après, en 2014, si vos comptes sont bons, rebelote avec la deuxième victoire contre les malheureux Rennais. Et nous sommes donc cette année en 2019. Cinq ans plus tard. Avec une nouvelle place en finale, cette fois de la Coupe de la Ligue. De là à dire que la victoire est mathématique, il n'y a qu'un pas que nous franchissons allègrement. D'autant plus que cette fois encore, les Guingampais évolueront en blanc pour cette finale. Un signe que certains supporteurs ont bien évidemment relevé. Le Kop Rouge est paré à virer au blanc.


#4  Parce que ce serait tout de même un beau cadeau de départ pour Etienne Didot


Il l'a annoncé lui même sur son compte Twitter, Etienne Didot, le milieu de terrain de l'En Avant, arrêtera sa carrière à la fin de cette saison 2018-2019, la dix-huitième pour lui.
A 35 ans, et plus de 450 matches de Ligue 1 dans les jambes, le natif de Paimpol qui arbore le numéro 22, a donc décidé de raccrocher les crampons. Cette année, il mériterait donc amplement de soulever le trophée. Ce serait une première pour sa dernière. Ses partenaires n'ont pas à se creuser davantage pour trouver le cadeau idéal de départ à la retraite.
 
 

#5  Parce que le Stade Rennais n'a que deux coupes nationales à son palmarès


Après avoir battu deux fois le Stade Rennais en finale de la Coupe de France, l'occasion est en effet trop belle de dépasser les chers voisins en ajoutant une ligne au palmarès guingampais.
Les plus anciens supporteurs se rappellent que le Stade a remporté la Coupe de France en 1965 et 1971, depuis plus rien. L'histoire de l'En Avant est plus récente : il a inscrit son nom sur le trophée en 2009 et 2014. Deux partout, la balle au centre. Mais une victoire en Coupe de la Ligue ferait pencher la balance du côté des Côtes d'Armor. Juste de quoi entretenir la rivalité entre les deux clubs et leurs supporteurs.

Voilà cinq vraies bonnes raisons de croire en la victoire guingampaise. Chacun ne manquera pas de rallonger la liste. En toute bonne foi.
 

Avec la Coupe en poche, et même sans, il ne faut tout de même pas oublier que l'essentiel est ailleurs. Le maintien en Ligue 1 reste l'objectif numéro un du club. Et là aussi, les bonnes raisons ne manquent pas. 

SUIVRE LA FINALE EN DIRECT

Samedi 30 mars, la finale est à suivre en direct sur l'antenne de France 2 à partir de 20H45 et sur notre site internet France 3 Bretagne ► ICI

En guise d'apéritif, nous vous proposons sur France 3 Bretagne une émission spéciale dès 20H15 depuis le Stade Pierre Mauroy. Robin Durand, de France 3 Bretagne et David Marcelin, de France 3 Alsace, vous feront vivre les derniers instants de préparation avant le match au bord du terrain. Valérie Chopin, de France 3 Bretagne, et Noémie Gaschy, de France 3 Alsace, seront avec les kops alsaciens et bretons dans le stade. Maylen Villaverde, de France 3 Bretagne, sera en duplex de Guingamp, entourée de supporters.
Avec en invités :

  • Didier Drogba, ancien joueur de l'EAG, ancien international ivoirien
  • Youri Djorkaeff, ancien joueur du RC Strasbourg, vainqueur de la coupe du monde 1998
  • Noël Le Graët, président de la FFF, ancien président de l'EAG
  • Bertrand Desplat, président de l'EAG
  • Marc Keller, président du RC Strasbourg
  • Cédric Kanté, ancien joueur du RC Strasbourg
  • Stéphane Carnot, ancien joueur de l'EAG
  • Arnaud Toudic, président des Kalon de Guingamp avec le kop de l'EAG

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus