VIDEO. Un loup filmé dans les Côtes d’Armor. "J’ai trouvé ça beau ! "

Une semaine après l’incroyable rencontre, Céline Allain et son fils Paul n’en reviennent toujours pas. À quelques mètres de chez eux, ils ont croisé un d’animal, trop gros pour être un chien. L’Office français de la biodiversité vient de confirmer qu’il s’agissait bien d’un loup.

"Je ne sais pas pourquoi mais j’ai tout de suite su que c’était un loup", explique Paul. Le jeune homme et sa mère rentraient de Lannion ce 7 janvier, quand, au milieu de la route, ils ont aperçu un animal.

"Moi, je me suis demandé, qu’est-ce que c’est que ce chien ?", se souvient Céline. "Il m’a dit, maman, c’est pas un chien, c’est un loup !"

"Paul a eu le réflexe de sortir son téléphone"

Tous deux sont persuadés que l’animal a été surpris. Leur voiture  électrique est arrivée sans aucun bruit. "Paul a eu le réflexe de sortir son téléphone et de filmer "poursuit Céline Allain. "Le loup a traversé la route et a emprunté la direction d’un champ. Il a pris le temps de nous regarder avant de partir et de vérifier si on le suivait. "

durée de la vidéo : 00h00mn13s
Le 7 janvier 2023, Paul Allain a filmé un loup dans les Côtes d'Armor ©Paul Allain

Quelques instants plus tard, toujours son téléphone portable à la main, Paul est parti arpenter le champ, à la recherche d’une empreinte de pas.

Sur la piste du loup

Au milieu des restes du maïs, ce n’est pas simple, mais il avait plu et Paul a fini par trouver ce qu’il cherchait : "la taille de l’animal, la taille des griffes, c’était évident que ce n’était pas un chien", assure le jeune garçon. 

Il adresse sa vidéo et les photos des empreintes à l’Office français de la biodiversité. Quelques jours plus tard, un message vient confirmer leurs premières impressions. Il s’agit bien d’un loup ! La démarche de l’animal que Paul a filmé n’est pas celle d’un chien.

"J'ai trouvé ça beau"

"J’ai trouvé ça beau parce qu’on ne voit pas ça tous les jours," s’émeut Céline. "On ne le reverra sans doute jamais. On vit en milieu rural, mais il y a des maisons et là, il était vraiment proche des habitations. "

Paul, lui, avait commencé à étudier les loups au collège. "On en parle à l’école, c’était la lune du loup et je vois un loup, ça fait bizarre. Je n’en n’avais jamais vu. Le dernier loup tué en Bretagne c’était en 1906", vient-il d’apprendre. 

Des apparitions du loup de plus en plus fréquentes dans la région

Le loup avait effectivement disparu de la région depuis plus d'un siècle. Mais il est de plus en plus signalé en Bretagne. En octobre 2021, un loup avait été retrouvé mort sur une route à Saint-Brévin-les-Pins en Loire-Atlantique.

Puis, le 4 mai 2022, un loup a été filmé à Berrien, dans les Monts-d'Arrée, par un appareil automatique de Bretagne Vivante. Il est repassé devant l’objectif de la caméra le 3 octobre. Le 8 novembre, un autre (ou le même, impossible pour l’heure de se prononcer) a été aperçu à Goven près de Rennes. 

Alors une question se pose, l’animal observé par Paul et sa maman est-il le même que celui qui a été vu dans le Finistère et en Ille-et-Vilaine ?

"Le loup peut se déplacer pour se nourrir, ou parce qu’il a été dérangé lors des battues", explique Philippe Defernez, administrateur de l’association Groupe Loup Bretagne.

Le loup de retour en France depuis 1992

"Mais il peut aussi s’agir d’un jeune adulte qui a quitté la meute pour créer son propre territoire, entre deux zones habitées par des congénères."

Arrivé d'Italie, où on compte entre 800 et 1 000 individus, le loup est de retour en France depuis 1992. L’espèce s’est d’abord installée dans les Alpes du Sud, puis dans d’autres massifs montagneux. 


Ces dernières années, l’animal a été ponctuellement aperçu sur d'autres territoires que le sien, en Vendée, Charente-Maritime, Loire-Atlantique ou dans le Calvados. 

En France, en 2021, le nombre des loups en France était estimé à 580. 

(Avec F. Leroy)

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité