Vol de troncs de la SNSM : “les gens ne reculent devant rien”, s'insurge le président de la SNSM de Loguivy

C'est un tronc de collecte similaire à celui-ci qui a été dérobé / © DR
C'est un tronc de collecte similaire à celui-ci qui a été dérobé / © DR

Toussaint Le Calvez, président de la SNSM de Loguivy-de-la-Mer, ne décolère pas. Une nouvelle fois, un tronc destiné à recevoir des dons pour la station de sauvetage en mer, a été dérobé. Une pratique écoeurante pour les bénévoles, qui évoquent un marché pour les brocanteurs.

Par Thierry Peigné


Comme à chaque fois, c'est lors de sa "tournée" pour récupérer les fonds collectés, que Charles Bétrancourt, bénévole à la SNSM de Loguivy-de-la-Mer a constaté qu'un tronc de collecte avait été dérobé. Et cette fois-ci, les malfaiteurs sont partis avec les sommes contenues dans le tronc, mais aussi avec l'urne elle-même. 

Le tronc disparu était accroché sur le Mur des disparus à Ploubazlanec, un lieu de mémoire pour les disparus en mer. Un tronc en fonte qui avait été mis en place pour remplacer un tronc existant, lui-même subtilisé l'année dernière. Un nouveau vol qui met hors de lui le président de la station des sauveteurs de Loguivy-de-la-Mer : 

"Qui penserait que l'on vole la SNSM? Personne. Mais si, malheureusement. C'est un véritable affront ..." fulmine-t-il.

Et d'ajouter : "que quelqu'un dans le besoin ouvre l'urne pour dérober l'argent qui se trouve dedans, on peut le comprendre à la rigueur, mais démonter et arracher le tronc lui-même pour en faire un objet de décoration ou le vendre à un brocanteur, alors là, je condamne fermement"
 

Volé pour être un objet de décoration?

Car, le président de la SNSM en est convaincu. Il y aurait un "marché" pour les amateurs de ces troncs. "On en trouve chez des brocanteurs professionnels, tout ça pour que les collectionneurs puissent en avoir un qui trône dans leur salon. Je rappelle que ces troncs sont achetés par la SNSM et qu'ils sont donc sa propriété inaliénable. En détenir un chez soi, c'est du recel."

Une plainte pour vol avec effraction a été déposée, comme chaque fois, à la gendarmerie. Les membres de la station se posent maintenant la question de remettre un tronc à cet emplacement de peur qu'il ne disparaisse à son tour.

Un vol qui intervient alors que la question du financement et des dons au profit de la SNSM ont fait la une de l'actualité suite au drame qui a coûté la vie à trois sauveteurs aux Sables d'Olonne le mois dernier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus