Le fondateur des Svinkels est décédé à Lézardrieux dans les Côtes d'Armor

Nikus Pokus, membre fondateur du groupe de rap Svinkels, qui a marqué le début des années 2000, est mort vendredi d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans.

Nikus Pokus (de son vrai nom Nicolas Tissier) est mort "en rentrant d'une randonnée", à son domicile de Lézardrieux, dans les Côtes d'Armor, où il avait emménagé récemment, selon l'entourage du groupe.
Il était père d'une petite fille de 4 ans et projetait de sortir son premier album solo.


"Le coeur lourd mais plein d'amour pour toi, notre légendaire compagnon de route, tout le groupe et les équipes te souhaitent de rejoindre les étoiles que tu as tutoyées toute ton incroyable vie", a annoncé le groupe dès samedi sur Instagram et Facebook.


Svinkels, qui tire son nom d'une marque de bière bon marché, a été fondé au milieu des années 90 par Nikus Pokus et Gérard Baste, alors lycéens. Ils ont été rejoints par la suite par Mr. Xavier et DJ Pone.
Fréquemment comparé aux Américains Beastie Boys, le groupe a marqué le début des années 2000 grâce à ses textes mordants, décalés et trash, et son attitude rock voire punk.


A cette époque, Svinkels était classé parmi les groupes de rap dits "alternatifs", aux côtés de TTC, Klub des Loosers ou La Caution, par opposition au hip-hop commercial promu par les radios et les majors du disque.

Svinkels a sorti les albums studio "Tapis rouge" en 1999, "Bons pour l'asile" en 2003, "Dirty Centre" en 2008 puis "Rechute" en 2021, après plusieurs années de pause.

Le groupe préparait son retour pour 2025, selon son entourage.


Gérard Baste, pour sa part, était en tournée ces derniers mois avec son groupe le Slip Squad, aux côtés de Mr. Xavier. Il avait prévu plusieurs concerts avec Nikus Pokus en juin et en juillet.