Manque d'assesseurs pour les élections : quand la vaccination prioritaire suscite des vocations

A moins de six semaines des élections régionales et départementales, des communes sont toujours en manque d'assesseurs pour tenir les bureaux de vote. Mais la vaccination prioritaire des volontaires suscite des vocations. Comme à Lamballe, dans les Côtes d'Armor.  

© Kévin Gaignoux-France Télévisions

Les élections régionales et départementales auront lieu les 20 et 27 juin prochain. 

Mais à moins de six semaines des scrutins, nombreuses sont les communes qui recherchent encore du monde pour tenir les bureaux de vote. 

A Lamballe, dans les Côtes d'Armor, le maire aura besoin de 150 assesseurs sur ses 15 bureaux. Il lui en manque encore une vingtaine.

"Comme il y aura deux élections, explique Philippe Hercouët, on aura deux fois plus de bureaux de vote, donc il nous faut deux fois plus de monde que d'habitude."

Et comme ces élections ne sont pas de celles qui mobilisent le plus, qu'elles sont programmées fin juin à l'heure où la population risque fort d'avoir envie de se déconfiner, et que l'épidémie invite toujours à la prudence, il est parfois difficile de trouver des bonnes volontés.  

"Contexte sanitaire oblige, certaines personnes ont pu avoir peur de prendre des risques en se portant volontaires", remarque Philippe Hercouët. 

Philippe Hercouët, le maire de Lamballe, à la recherche d'assesseurs pour les élections

 

Priorité à la vaccination pour les assesseurs

La bonne nouvelle, c'est qu'une circulaire du Ministère de l'Intérieur en date du 28 avril, offre un atout aux maires pour séduire de potentiels assesseurs. 

Logiquement, les élus doivent se tourner "en priorité" vers les personnes âgées d’au moins 50 ans, éligibles à la vaccination.

Mais si les membres du bureau de vote ou les fonctionnaires communaux mobilisés le jour du scrutin ne font pas partie des publics pouvant accéder à la vaccination d’ici la mi-juin, la circulaire indique aux maires de leur fournir une attestation de priorité d’accès à la vaccination.

La liste des personnes à vacciner en priorité doit être transmise à la préfecture au plus tard le 21 mai.

A Lamballe, il ne manque plus qu'une vingtaine de personnes à recruter. Ici comme ailleurs, la priorité à la vaccination a suscité des vocations... 

Et c'est tant mieux, souligne Nicole Lecorgne, directrice de la Vie de la cité, à la Mairie de Lamballe Armor : "c'est une garantie supplémentaire d'un point de vue sanitaire, et on espère pouvoir conserver ce nouveau public sur de prochains scrutins."

Nicole Lecorgne, directrice de la Vie de la cité, mairie de Lamballe


A noter aussi, non pas pour les assesseurs, mais pour les électeurs, que ce vendredi 14 mai sera la la date limite pour les inscriptions sur les listes électorales.   

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021 vaccins - covid-19 santé société