Cet article date de plus de 5 ans

Paimpol : les insectes remplacent les insecticides

Près de Paimpol, l’entreprise Thomas produit des plants pour maraîchers et s’est lancée dans l’élevage d’une petite punaise appelée macrolopus. Non pas pour diversifier son activité, mais pour combattre les parasites et réduire l’usage d’insecticides.
Le macrolopus : un insecte pour remplacer les insecticides
Le macrolopus : un insecte pour remplacer les insecticides © Catherine Bazille
Depuis les années 1990, l’entreprise Thomas, spécialisée dans la production de plants maraîchers s’efforce de réduire l’utilisation de produits phytosanitaire en développant toute une gamme de plants biologiques. Parmi les méthodes mises en place pour atteindre cet objectif, une est assez nouvelle. Pour combattre les insectes nuisibles, elle fait appel… à d’autres insectes !

En l’occurrence, une petite punaise verte baptisée macrolophus qui se nourrit principalement d’acariens, de pucerons et autres parasites qui font leurs nids sur les arbres fruitiers, les vignes ou les cultures légumières.

Aujourd’hui, l’entreprise Thomas élève ses propres insectes pour veiller sur ces plants de tomates.

Le macrolopus : un insecte pour remplacer les insecticides

Interviews :
     - Jerôme Crenn (Responsable produits -  société Thomas Plants)
     - Jean-Yves Thomas (Co-directeur - société Thomas Plants)
Reportage : 
     - Jean-Marc Seigner, Catherine Bazille et Pascal Nau

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire