L'association l'Envol dans les Côtes d'Armor accueille et accompagne des enfants placés. Depuis quelques mois, elle a créé une maison des fratries pour éviter aux frères et soeurs d'être séparés lors des placements. Une deuxième maison doit voir le jour début avril.

C'est une première dans le département des Côtes d'Armor. Depuis le mois d'octobre dernier une "Maison des fratries" a vu le jour à Saint-Trimoël, non loin de Lamballe. Un hébergement pouvant accueillir jusqu'à 6 enfants placés.

"Cet endroit nous permet de regrouper des frères et soeurs qui sont séparés de leurs parents suite à une décision judiciaire ou administrative, nous explique Yves Abernot, directeur général de l'association l'Envol. Aujourd'hui, la loi dit que, dans la mesure du possible, il faut placer les enfants en fratrie.

Jusqu'ici, l'association gérait d'autres lieux de vie qui ne permettent pas d'accueillir des fratries. "Le législateur a voulu atténuer la souffrance que représente une séparation. Pour le commun des mortels, il vaut mieux placer des enfants en famille. Cela permet de maintenir les liens familiaux pour limiter le traumatisme de la séparation. Mais ce n'est pas systématique. Parfois, il faut le protéger de ses frères et soeurs.

12 lieux de vie

2 fratries sont accueillies en ce moment dans la maison. Une de quatre enfants et l'autre de deux. "Mais on pourrait avoir 3 fratries de 2 enfants", précise Yves Abernot. 

L'association est financée par le département des Côtes d'Armor qui a pour prérogative l'Aide sociale à l'Enfance. L'Envol embauche 110 salariés sur 11 lieux de vie. Bientôt 12 car l'association va ouvrir début avril une deuxième maison des fratries. 

L'Envol accueille des enfants placés et elle s'occupe également d'accompagner les mineurs qui sont toujours au domicile familial. Le placement restant le dernier recours. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité