L'association Handi'chiens de Bretagne cherche des familles d'accueil

Des chiens auxiliaires de personnes en situation de handicap. C'est ce que propose l'association costarmoricaine Handi'chiens. Pour cela, elle recherche dix familles d'accueil bénévoles pour socialiser et éduquer les chiens avant de les remettre aux bénéficiaires.

"Sheeps, Sheeps". A Ploufragan près de Saint-Brieuc, Ombeline appelle le Golden retriever. Ombeline et son compagnon Yann accueillent des chiens confiés par Handi'chiens située à Saint-Brandan dans le centre des Côtes d’Armor.

C'est l'une des six antennes de l'association française, la seule en Bretagne, à éduquer des chiens destinés à des personnes en situation de handicap ou rencontrant des difficultés d'intégration sociale.

Les chiens peuvent déceler à l'avance l'arrivée d'une crise grâce à leur odorat.

Sophie Collin

Responsable du centre Handi'chiens de Bretagne.

Rien à voir avec des chiens guides d'aveugle. Ces compagnons s'adressent à des personnes autistes, handicapées moteur, à des résidents en EHPAD et même à des personnes souffrant d'épilepsie. " Les chiens peuvent déceler à l'avance la survenue d'une crise grâce à leur odorat, précise Sophie Collin, responsable du centre Handi'chiens de Bretagne. Nous avons travaillé sur le sujet avec le CNRS de Rennes, et les résultats sont concluants." 

16 mois en famille d'accueil

Première étape de l'éducation : 16 mois dans une famille d'accueil. Chaque année, l'antenne bretonne d'Handi'chiens achète 35 à 40 chiots chez des éleveurs professionnels. A deux mois, ils sont placés chez des bénévoles.

"Quand on est famille d'accueil, on a entre 3 et 4 rotations sur les 16 mois, témoigne Ombeline. C'est une façon d'habituer le chien à changer de famille." Pour cette étape cruciale, l'association cherche une dizaine de personnes prêtes à accueillir un chien en janvier 2023.

"Cette période en famille d'accueil permet l'apprentissage de plein de commandes", explique Charlyne éducatrice à l'association.

Après ce premier apprentissage de 16 mois en famille, le chien parfait son éducation au centre de dressage de l'association durant six mois. 

Et puis vient le grand jour : celui du départ auprès du bénéficiaire. Pour Anaïs et Nesquick, l'heure a sonné.

La jeune femme, se déplace en fauteuil roulant à cause d'une maladie génétique. Elle voit déjà les bouleversements de son quotidien.

"Je pourrai faire des courses, se réjouit-elle. Si je fais tomber quelque chose dans la rue, il sera là pour m'aider (...) quand on ne se sent pas à l'aise, c'est rassurant d'être avec le chien et pas toute seule. Il va m'amener beaucoup d'autonomie."

Une fois confié à un bénéficiaire, le chien reste la propriété de l'association. Celle-ci lui rend visite régulièrement pour s'assurer que tout se passe bien.

En 17 ans d'existence, l'association Handi'chiens de Saint-Brandan a formé 360 chiens.