La première échappée des papilles du festival de la gastronomie de Quintin

Un menu à six mains, concocté par trois chefs, à emporter faute de pouvoir s'attabler. Le festival de la gastronomie de Quintin organisait ce dimanche à Saint-Brieuc la première de quatre échappées gastronomiques, en soutien aux restaurateurs et à l'association du festival.

© Valérie Chastel

Emincer noix de saint-jacques et langoustines, réduire les têtes en bouillon, ébouillanter et glacer oignons et petits navets, fondre le chocolat et broyer les noisettes... voilà trois jours que les trois chefs et leurs commis s'affairent en cuisine, ça faisait longtemps que le Manoir Le quatre saisons de Saint-Brieux n'avait fourmillé ainsi !

© Valérie Chastel



L'hôte du jour, Benjamin Agu, est ravi : "C'est une très belle expérience, ça fait du bien de voir du monde, ça nous fait chaud au coeur ! "

L'idée est venue des organisateurs du festival de la gastronomie de Quintin, frustrés de l'annulation de leur huitième édition en juin dernier, et bien décidés à ne pas attendre un an, avant de célébrer la gourmandise, les beaux produits et les belles tables.

Ils ont alors imaginé organiser, dans quatre maisons différentes, la rencontre de trois chefs, dont un étoilé, pour un menu à six mains. "Quand on l'a imaginé, on était en septembre et les restaurants étaient encore ouverts donc on imaginait ces menus servis aux belles tables de ces maisons ...on a dû transformer" raconte Valérie Chastel, coordinatrice du festival de la gastronomie de Quintin.
 

Échappons-nous tous ensemble et régalons-nous ! 

C'est donc en version à emporter que s'est déroulée ce dimanche 31 janvier cette première échappée. 120 menus à 38€ ont été conçus et préparés par Benjamin Agu du Manoir Le Quatre Saisons à Saint-Brieuc, Jonathan Bigaré chef étoilé de la Maison Tirel-Guérin de Saint-Méloir-des-Ondes et Jonathan Santré chef pâtissier des Desserts Events à Trégueux. Des menus emportés par des clients qui leur ont dit leur plaisir de s'offrir ce repas d'exception.
 

© Valérie Chastel


De l'entrée au dessert, ce menu est une création commune des trois chefs, qui ont commencé par s'asseoir autour d'une table pour l'élaborer. "Moi j'avais envie de travailler avec de la fève de Tonka, à la saveur tellement particulière, indéfinissable. Ils m'ont proposé de l'associer avec du chocolat, de la noisette et du praliné. J'aime bien construire en partageant." raconte Jonathan Santré. Ainsi est née "Comme une religieuse".

 

© Valérie Chastel

Pour se régaler des prochaines créations d'un menu à six mains, la prochaine échappée du festival aura lieu le 7 mars à Quintin au restaurant Ar Kastel.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cuisine culture gastronomie