Pêche. Un bon début de saison pour la coquille Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc.

La saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques a ouvert ce lundi avec une première journée de pêche, rythmée par les horaires et les quotas propres à cette ressource, importante pour la baie de Saint-Brieuc. Les premiers constats, à la criée, sont rassurants.

La criée de 17h bat son plein ce mercredi 6 octobre, deuxième jour de pêche de la saison sur le gisement secondaire de coquille Saint-Jacques, en baie de Saint-Brieuc.

Tandis que les bateaux finissent la débarque, le patron de la criée revient sur la tendance observée ce lundi, lors du premier jour de pêche de la saison. La ressource est là, "avec 165 tonnes débarquées, pour 186 bateaux" détaille Gurvan Rolland.

Un volume "satisfaisant" qui n'étonne pas Gurvan Rolland, car la pêche sur ce second gisement, plus au large, "est une pêche assez longue [quatre heures] où les quotas ont été facilement réalisés".

Les pêcheurs rassurés ?

Lundi, la criée achevait cette journée de démarrage avec une coquille autour de 2,25 euros le kilo, "ce qui n'est pas un prix élevé mais conforme à ce qu'on voit d'habitude", commente Gurvan Rolland.

"C'est plutôt bon signe" estime le patron des criées d'Erquy et Saint-Quay. Une tendance que doit confirmer cette journée de mercredi, et qui demande à être affinée "par le ressenti de ceux qui pêchent" tempère Gurvan Rolland.

Les pêcheurs se sont montrés inquiets, ces derniers temps, par les potentielles conséquences du chantier du parc éolien flottant sur la ressource.

Surtout, c'est l'ouverture du gisement principal, cet hiver, avec ses quotas et son temps de pêche limité, qui donnera vraiment l'état de la ressource.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie