Saint-Brieuc. Rencontre avec Audren Kerboeuf, le dernier facteur de vielle à roue de l'Ouest

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar avec Jean-Marc Seigner

Installé à Saint-Brieuc, Audren Kerboeuf est facteur de vielle à roue. Le dernier dans tout l'Ouest de la France et ses instruments voyagent bien au-delà de nos frontières. 

Dans une autre vie, Audren Kerboeuf était informaticien, rien ne semblait le destiner à reprendre le flambeau de son père. Pourtant, dit-il avec humour "Il y avait peut-être des chromosomes en forme de manivelle dans la famille."



Depuis quatre ans, donc, Audren Kerboeuf fabrique et restaure des vielles à roue. "Au départ, avoue-t-il, je n’étais pas très à l’aise. Avec la sculpture notamment, et le plus compliqué, personnellement, ça a été le vernissage."

Car il est vrai, le métier de facteur de vielles à roue demande de nombreuses compétences, pour assembler des bois rares et précieux, pour faire sonner l’instrument de façon parfaite. "La vielle à roue est un instrument qu’on peut considérer comme un instrument orchestre dans le sens où il y a plusieurs organes de fonctionnement."

La vielle à roue est un instrument à cordes frottées par une roue en bois, actionnée par une manivelle de la main droite, pendant que la main gauche joue la mélodie sur un clavier, comme sur un piano. Son origine remonterait au Moyen-âge et Audren Kerboeuf est le dernier à en connaître tous les secrets dans notre région.

Egalement restaurateur d’instruments anciens, son carnet de commandes est plein pour les deux années à venir avec des clients souvent basés à l’étranger. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité