Saint-Brieuc : 10 ans de prison ferme pour trafic de drogue

Dix ans de détention pour un gros bonnet du trafic de drogue dans la région briochine. Quatre ans de prison pour son principal complice. La condamnation du tribunal de Saint-Brieuc a été sans appel ce vendredi 2 octobre. L'enquête avait débuté en janvier suite au décès d'un homme par overdose.

 

Dix ans ferme, sept mois d'enquête. Un important trafiquant de drogue et son principal complice ont été condamnés ce vendredi 2 octobre par le tribunal de Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor.
Dix ans ferme, sept mois d'enquête. Un important trafiquant de drogue et son principal complice ont été condamnés ce vendredi 2 octobre par le tribunal de Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor. © L. Vadam / Maxppp
Dix ans de prison ferme pour le principal accusé, trafiquant de drogue dans la région de Saint-Brieuc dans les Côtes d’Armor. C’est la peine prononcée ce vendredi 2 octobre par le tribunal judiciaire de Saint-Brieuc. Principal inculpé, Mohamed Guagua, 47 ans, récidiviste, a été condamné en comparution immédiate. Son bras droit, Ivan Gourdel, a lui écopé de trois ans ferme et un an de sursis. Tous deux sont incarcérés à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc. Six autres complices se sont vus condamnés à des peines allant de 3 à 30 mois de détention. Quatre d’entre eux ont été incarcérés.
 

Satisfaction des enquêteurs


"C’est une grande satisfaction, déclare la gendarmerie des Côtes-d’Armor. Ça a été un gros travail d’enquête avec six mois d’observation, d’écoutes… Donc nous sommes contents de la réponse pénale."     
   

Overdose en janvier


L’enquête avait débuté suite à la mort par overdose d’un jeune homme à Yffiniac, près de Saint-Brieuc le 8 janvier 2020. Elle a conduit à l’interpellation de dix personnes à Saint-Brieuc, Loudéac, Binic et Brest, le 29 septembre suivant. Lors de la perquisition, les enquêteurs ont découvert 1 kilo d’héroïne, 482 grammes d’herbe de cannabis, 150 grammes de résine de cannabis, 138 grammes de speed et des armes dont un fusil canon scié calibre 12. Le trafic a duré dix mois et permis d’écouler en tout 8 kilos d’héroïne et 3 kilos d’amphétamine. Le profit estimé s’élève à 110 000 euros.  

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers justice société prison