• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Video de L 214 sur un élevage de poules en Bretagne: la FNSEA se fâche

Montage photo de captures d'écran des vidéos de l'association L 214 / © F3
Montage photo de captures d'écran des vidéos de l'association L 214 / © F3

La FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, s'est élevé contre la vidéo choc de L 214 sur un élevage de poules costarmoricain, publiée avec le renfort de Sophie Marceau. Il dénonce des visées "politiques" et une "méthode délétère".

Par Stéphane Grammont

La FNSEA a critiqué les méthodes de l'association L 214 au lendemain de la publication d'une vidéo pour dénoncer les mauvaises conditions d'élevage des poules en cage dans les Côtes d'Armor, avec comme porte-parole l'actrice Sophie Marceau.

Les images, tournées selon le syndicat en mars 2018, montrent des poules pondeuses dans un élevage où elles côtoient des cadavres fossilisés de volatiles.

Des images choc alors que débute à l'Assemblée ce mardi l'examen du projet de loi "agriculture et alimentation" issu des États Généraux de l'alimentation.

"L 214 sort ses vidéos non pas pour protéger les animaux, mais dans un calendrier politique", a réagi Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA, interrogé par l'AFP.

Il a rappelé que l'association L 214 milite dans le but d'abolir l'élevage et a dénoncé ses méthodes de communication.

"C'est facile de se servir d'égéries pour faire passer un message", a critiqué le responsable, en rappelant que L214 avait déjà mis à contribution les actrices américaine Pamela Anderson et française Hélène de Fougerolles, ainsi que l'animateur Stéphane Bern, pour donner un impact médiatique à ses campagnes.

Et "la méthode est délétère, ils prennent des élevages qui représentent 0,5 % du secteur, des gens qui travaillent mal pour porter le discrédit sur toute la profession", a ajouté M. Gangneron.

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus