Sans sa poule, Guirec Soudée vient à bout de sa traversée de l'atlantique à la rame

5354km à la rame en 74 jours. Traversée de l'atlantique réussie pour Guirec Soudée. Il est arrivé à Saint-Barthélémy ce 26 février à 17h, heure locale, un peu amigri, mais ravi. Partenaire de ses précédentes aventures, sa poule Monique n'était pas du voyage cette fois.

© Guirec Soudée Adventure

Dormir dans un vrai lit et prendre enfin une douche, voilà ce dont il rêvait à l'approche des côtes de Saint-Barth ! Mais il a quand même dû ralentir l'allure pour éviter une arrivée nocturne. "J'ai dû laisser traîner un long bout sur l’arrière de mon bateau pour freiner la cadence sinon je suis à St Barth dans la nuit ! Avec le vent et la houle qui m'accompagnent, je n'ai même plus besoin de ramer." raconte Guirec Soudée dans son dernier message posté depuis son embarcation.

Un café et des croissants avant même de toucher terre

Dans 2 mètres de creux, à bord de leur annexe gonflable, l’équipage du  patrouilleur " la Violette" des forces armées antillaises lui a livré café et croissants à 10 milles nautiques au large, en signe de bienvenue.

Très ému, Guirec a ensuite été salué par une nuée de bateaux, puis accueilli par un grand nombre de fans et d'habitants, soumis à un test PCR négatif, qui l'attendaient sur les quai du port de Gustavia à St Barthélémy.

Arrivée de Guirec Soudée à Saint-Barthélémy

Des nouvelles régulières sur son blog

 

© Guirec Soudée

Anecdotes rigolotes, petites frayeurs, attaque de tortue ou déguisement de père Noël, les messages postés régulièrement par Guirec au cours de sa traversée étaient le plus souvent teintés de son humour un peu décalé. Mais il lui est arrivé parfois d'adopter un ton un peu plus grave, comme au jour 56 de son voyage : "Ces dernières années j’en ai passé du temps sur les mers mais je n’avais jamais vu autant de déchets. Depuis que je suis parti des des Canaries mi décembre je suis choqué du nombre de détritus que je peux croiser sur ma route : sacs plastique, bidons, bouts, filets de pêche, bouteilles. Honnêtement, si j’avais dû ramasser tout ce que j’avais trouvé, je n’aurais pas eu assez de place sur mon bateau ou alors j’aurais coulé !"

Après un tour du monde en solitaire avec sa poule Monique, Guirec Soudée avait pris le départ le 15 décembre dernier des Canaries pour ce nouveau défi, une expédition en soutien à la fondation Good Planet de Yann Arthus Bertrand avec qui il partage l’amour de l’environnement qui nous entoure et le désir de le préserver et le respecter au mieux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aventure sorties et loisirs sport nature environnement