• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coup de vent ce vendredi 9 août : les préfectures du Finistère et de l'Ille-et-Vilaine appellent à la vigilance

La Côte Sauvage, sculptée par les vents et l'océan
La Côte Sauvage, sculptée par les vents et l'océan

Météo France a placé le Finistère et le Morbihan en alerte jaune aux orages, à la pluie, aux inondations et aux vents violents. Les côtes d'Armor et l'Ille-et-Vilaine sont eux placés en jaune pour les orages, et les vents violents. Les préfectures appellent à la prudence.

Par T.P.


Le passage d'une dépression sur l'Irlande générera ce vendredi 9 août un fort coup de vent sur l'ouest de la France.
Bulletin de vigilance Météo France du 8/08/2019 à 16h / © Capture Météo France
Bulletin de vigilance Météo France du 8/08/2019 à 16h / © Capture Météo France
En fin de matinée le vent de sud-ouest se renforcera sur le Finistère pour devenir très fort et parfois violent sur les hauteurs du massif armoricain. Des rafales de 60 et 90 km/h sont attendues le long du littoral avec localement des pointes jusqu’à 100 km/h sur les caps d’Iroise. Ces bourrasques se maintiennent jusqu’en soirée.
Face à aux risques liés aux vents violents (chutes d’arbres ou de branches ou encore projection de galets), le préfet du Finistère invite à la plus grande vigilance lors des activités nautiques ou des promenades sur le littoral. "Il est donc important d’éviter de se déplacer en bord de mer ou en forêt, même pour se prendre en photo dans un paysage inhabituel, créé par les conditions météorologiques" précise le communiqué de la préfecture.
Ces vents violents se dirigeront ensuite vers l’est de la région. Il est ainsi attendu des rafales de 70 à 80 km/h sur l'Ille-et-Vilaine. Le vent s'accompagnera d'une mer très forte jusqu'à la côte. La préfecture d'Ille-et-Vilaine en appelle donc à la prudence, surtout pour les activitées nautiques : "Ces conditions climatiques ne justifient pas le passage en vigilance météo orange mais elles sont suffisamment inhabituelles en cette saison pour rappeler quelques règles de sécurité" explique-t-elle. 

Sur le même sujet

Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes

Les + Lus