• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de la Ligue : Rennes éliminé par Monaco aux tirs au but

La déception des Rennais, après la séance des tirs au but qui signe leur élimination de la Coupe de la Ligue - 9/01/2019 / © VALERY HACHE / AFP
La déception des Rennais, après la séance des tirs au but qui signe leur élimination de la Coupe de la Ligue - 9/01/2019 / © VALERY HACHE / AFP

Grosse déception pour Rennes, éliminé de la Coupe de la Ligue ce mercredi par Monaco, porté par son gardien Loïc Badiashile, auteur du tir au but victorieux. Les Monégasques se sont qualifiés au Stade Louis-II pour les demi-finales, lors de la séances des tirs au but, 8 à 7 (1-1).

Par KV avec AFP


Le gardien monégasque Loïc Badiashile a été le héros de la soirée, sortant trois tentatives adverses et inscrivant le 8e des 11 tirs au but de son équipe, alors que son homologue Tomas Koubek venait de frapper au-dessus. Monaco, relégable en L1, s'est donc offert un peu de joie avec cette qualification pour les demi-finales d'une compétition dont l'équipe de la Principauté est double finaliste en titre. Une équipe qui avait malgré tout subi une déculottée à domicile contre Guingamp (0-2) lors de la dernière édition de la compétition en 2018.
 

Des Monégasques dominateurs


Ce mercredi, devant un public très clairsemé au Stade Louis II, l'équipe de Thierry Henry, dominatrice, a pêché dans la finition. En première période, le jeune avant-centre Moussa Sylla s'est créé deux belles opportunités (18e et 32e). Sans cadrer. Le revenant Rony Lopes, très en jambes, n'y est pas parvenu non plus malgré une frappe admirablement enroulée (40e). En face, il a fallu un seul trait de génie d'Hatem Ben Arfa, qui a mystifié Youssef Aït Bennasser avant de décaler parfaitement Benjamin Bourigeaud. En bonne position, l'ex-Lensois a ouvert la marque d'un puissant tir croisé (1-0, 30).
    

Une belle maturité rennaise


A l'entrain monégasque, les Rennais ont opposé une réelle maturité. Mais celle-ci ne leur a pas suffi et les hommes de Julien Stephan ont manqué de conviction au retour des vestiaires. Résultat: une égalisation monégasque. Esseulé côté gauche Julien Serrano effectue un bon centre au sol. Damien Da Silva, le défenseur breton est trop court. Et derrière, dans les six mètres, le meilleur joueur sur la pelouse, Rony Lopes, égalise (1-1, 54).  
    

Le gardien de la Principauté départage les deux équipes


Il a fallu ensuite une séance de tirs au but interminable pour arriver à départager les deux équipes. Même les deux gardiens ont dû prêter main forte et à ce jeu, c'est celui de la Principauté, Loïc Badiashile qui s'est montré le meilleur. 


La réaction de Julien Stéphan, l'entraîneur de Rennes : 
"On a manqué de rythme. On n'a pas été assez bon techniquement et pas fait assez de courses. C'est le match le moins dynamique (depuis six matches). Certainement le moins bon. On n'a pas réussi beaucoup d'enchaînements offensifs. Pourtant, on menait à la pause et on pensait qu'avec un peu plus de rythme, on pouvait marquer le deuxième. Au lieu de ça, on est resté à la merci de Monaco, qui a égalisé et qui a été plus efficace que nous dans la séance de tirs au but. Je suis surtout déçu pour Tomas (Koubek, le gardien qui loupe le dernier tir). Il a fait une grande séance. Maintenant, un derby nous attend dimanche à Nantes. On s'attend à un gros match. Il faudra analyser et être capable de digérer cette élimination. On n'est pas là pour se lamenter. On est professionnel."
 

Sur le même sujet

"L'odyssée des forçats de la mer" extrait

Les + Lus