Covid-19 : pour "aller vers les non-vaccinés", de nouveaux créneaux de vaccination sans rendez-vous en Bretagne

Publié le
Écrit par Thierry Peigné
Le vaccibus s'est installé ce samedi près d'une grande surface de vente à Pacé près de Rennes
Le vaccibus s'est installé ce samedi près d'une grande surface de vente à Pacé près de Rennes © C. Serrano - FTV

L'Agence régionale de santé Bretagne organise un week-end "tous vaccinés pour la rentrée" ce samedi 4 et dimanche 5 septembre afin de poursuivre l'effort vaccinal. Des dispositifs mobiles sont déployés pour se faire vacciner sans rendez-vous. Retrouvez la liste des communes concernées.

Dès ce samedi 10h, le vaccibus des pompiers était en place devant le magasin de meubles Ikéa à Pacé près de Rennes. Une heure plus tard, une dizaine de personnes avaient pu se faire vacciner. Une vaccination réalisée sans rendez-vous."Que ce soit pour la première ou la seconde dose, il suffit de connaître son numéro de sécurité sociale à 13 chiffres et même si on ne le connaît pas, il est possible d'ouvrir un dossier et de recevoir son injection" explique le docteur Laurent Vallée, le médecin en charge du vaccibus.

La simplicité et la facilité de la démarche a convaincu cet habitant de 31 ans de Pacé, qui a fait le déplacement pour recevoir sa première dose. "C'était l'occasion, reconnaît-il, pour avoir le pass sanitaire, il va bien falloir qu'on s'y mette."

 

Près de 40 lieux de vaccination sans rendez-vous ce week-end

Et c'est bien l'objectif de cette opération "tous vaccinés pour la rentrée" lancée par l'ARS pour ce premier week-end de septembre : proposer un accès à la vaccination avec ou sans rendez-vous, que ce soit dans les centres de vaccination habituels, une trentaine sur toute la région ouverts ce samedi ou dans l'un des 8 centres mobiles mis en place au plus près de la population, comme des centres commerciaux tel à Pacé ou dans des rassemblements de population comme ce samedi à Vannes au forum des associations.
 

 

"Aller vers les personnes qui ne sont pas encore vaccinés"

Pour Stéphane Mulliez, directeur de l’ARS Bretagne, qui a déjà lancé des opérations similaires pour accentuer la vaccination, "on observe qu'en proposant de manière très spontanée la vaccination, on arrive à toucher des publics qui n'avaient pas pris leurs dispositions".

Une opération qui vise donc tous ceux qui hésitent encore à se faire vacciner. Si la Bretagne est l'une des régions avec le plus fort taux de vaccination : 91,2 % des plus de 12 ans (éligibles à la vaccination) ont reçu au moins une dose et 85 % d'entre eux ont un schéma vaccinal complet, 300 000 personnes restent encore à vacciner.

Au 3 septembre, la Bretagne enregistrait 3 339 cas positifs de plus que le 27 août. Le taux d’incidence s’élevait à 109,7 cas pour 100 000 habitants, soit une baisse conséquente de 24,8 points par rapport à la semaine précédente.

Le directeur de l'ARS rappelle que 400 malades de la Covid-19 sont actuellement hospitalisés dans les hôpitaux bretons dont 45 en réanimation et que parmi ces malades, 8 sur 10 ne sont pas vaccinés : "A chaque fois que l'on fera une vaccination de plus, c'est un risque que l'on écarte. La vaccination, c'est un retour à la vie normale. C'est éviter de contracter une forme grave de la maladie et une forme de Covid long. C'est aussi un réflexe citoyen car même jeune, on peut contaminer ses parents ou ses grands-parents."

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.