Cet article date de plus de 6 ans

Crise porcine : une table ronde lundi

Pas de reprise de la cotation du porc au MP (Marché du Porc Breton), ce matin. Une table ronde réunissant les acteurs de la filière est prévue lundi. Les syndicats agricoles appellent leurs troupes à la retenue.
Daniel Picart annonce l'annulation d'une séance de cotation au MPB (Marché du Porc Breton), à Plérin (22). C'est la troisième fois cette semaine.
Daniel Picart annonce l'annulation d'une séance de cotation au MPB (Marché du Porc Breton), à Plérin (22). C'est la troisième fois cette semaine. © M. Villaverde
La cotation est suspendue depuis lundi, suite au refus de deux des principaux acheteurs, Cooperl et Bigard/Socopa, de payer le prix préconisé par le gouvernement pour les éleveurs : 1,40 euros/kg.

Stéphane le Foll "réunira ce lundi 17 août après-midi à Paris une délégation des acteurs du marché au Cadran de Plérin ainsi que le Comité Régional Porcin et la Fédération Nationale Porcine", a indiqué le ministère dans un communiqué. "Le ministre poursuit son objectif de trouver des solutions collectives à la situation sur le marché du porc breton".

"Cette table ronde va décider de la vie ou de la survie du Marché du porc breton, et évidemment, après ça, de la vie et de la survie de la filière porcine", a souligné le président du MPB Daniel Picart. Les responsables du MPB ont décidé de "reporter le marché de ce matin aux conclusions de la table ronde". "Nous attendrons les conclusions de la table ronde pour fixer un prix", a-t-il dit.
durée de la vidéo: 01 min 48
Crise porcine : une table ronde lundi

"L'ensemble des abattoirs sont conviés à cette table ronde, y compris Bigard et la coopérative Cooperl", à l'origine de cette crise, a précisé M. Picart.

Pas de manifestations prévues

Aussitôt après, plusieurs responsables de syndicats agricoles se sont exprimés en appelant au calme, jusqu'à lundi et la table ronde, devant plus d'une centaine d'agriculteurs des départements de production de porcs qui avaient convergé sur Plérin dans la matinée.

"On avait prévu une action" si le marché ne se tenait pas vendredi, "mais il n'y aura pas d'action, on va attendre la table ronde", a assuré Didier Lucas, président FDSEA des Côtes-d'Armor. Mais "après la table ronde, on ne pourra pas continuer à rester comme ça", a souligné M. Lucas.

"Il n'y aura pas d'action ce soir. On attend les résultats de la table ronde", a déclaré à l'AFP Mickaël Guilloux, responsable de la section porcs à la FDSEA de Mayenne et à la FRSEA Pays de la Loire. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie