Déroute du Stade Brestois à Nîmes : “il va falloir grandir, arrêter d'être timide ”, Olivier Dall'Oglio

L'attaquant brestois Gaetan Charbonnier lors du match de Ligue 1 opposant Brest à Nîmes - 31/08/2019 / © AFP - S. Thomas
L'attaquant brestois Gaetan Charbonnier lors du match de Ligue 1 opposant Brest à Nîmes - 31/08/2019 / © AFP - S. Thomas

La chute est sévère pour les Brestois en cette 4e journée de Ligue 1. Alors qu'ils n'avaient encaissés que deux buts en trois matchs, il se sont inclinés logiquement 3 à 0 à Nîmes ce samedi 31 août.

Par Thierry Peigné


"On a pris un sacré coup de chaud. On s'est fait bouger physiquement comme mentalement par Nîmes" a expliqué en fin de match Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur de Brest. Pas de faux-semblant de la part du coach brestois. Son équipe a bu la tasse ce samedi soir face à une équipe de Nîmes plus audacieuse. Peu offensifs, les Brestois se sont pris deux buts en première période. 

"Je sais qu'on a du mal à entrer dans nos matches...  Comme trop souvent, on n'a pas su résoudre notre mauvaise entame de match. On joue trop de matches dans nos petites chaussures. On se fait punir d'entrée, on perd nos duels. Le gros regret reste la première mi-temps au cours laquelle on n'a pas joué. Il y a du boulot".

Un peu plus entreprenants en seconde période, les hommes de Dall'Oglio se sont pris un troisième but en toute fin de match.

"Ce soir, on a fait petit garçon face à Nîmes. On n'a pas été à l'aise. Il va falloir grandir, arrêter d'être timide et avancer. Un match, c'est deux mi-temps. Actuellement, le mental nous fait largement défaut".


Cette première défaite, alourdie de trois buts, fait voler en éclats le vent d’euphorie qui avait enveloppé le Finistère après le premier succès en Ligue 1, contre Reims (1-0) il y a huit jours. 
 

Sur le même sujet

L'ambiance à Tout Rennes Court

Les + Lus