Coronavirus : le point sur les transports en communs en Bretagne

TER en gare de Rennes / © France 3 Bretagne - M.A. Mouchère
TER en gare de Rennes / © France 3 Bretagne - M.A. Mouchère

Qui dit confinement, dit diminution des transports en commun. Quel impact a le stade 3 de la pandémie de Covid- 19 sur les transports publics ? Des dispositions sont mises en place pour s'adapter à une baisse de la demande et pour protéger le personnel navigant. 

Par Catherine Deunf

Pour les transports, la règle est de limiter au maximum les déplacements pour freiner la diffusion du virus.


Ce dimanche, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, et le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, ont demandé de réduire drastiquement la circulation des personnes. Cela passe par une diminution de l'offre de trains et de bus.

Les trains

Progressivement, au cours de la semaine, l'offre de trains va diminuer et passer à un TGV sur deux et un TER sur 3. Les toilettes en gare seront gratuites afin que les voyageurs puissent se laver les mains à leur guise. Les boutiques en gare resteront fermées sauf celles délivrant de l'alimentation à emporter.
A bord les contrôleurs disposent de masques pour les voyageurs présentant des signes de contamination au coronavirus et des dispositifs en liaison avec le SAMU sont prévus en cas d'exfiltration nécessaire d'un passager.
Les procédures de nettoyage et de désinfection sont renforcées comme le montre cette vidéo de SNCF :

 

Les professionnels du transport ferroviaire soulignent tous qu'ils ne sont que des exécutants au service de l'Etat.Si le gouvernement le demande, le trafic pourrait être totalement arrêté.

Les bus

A l'instar de Brest, Lorient, Saint-Brieuc ou Rennes, la plupart des compagnies de transport urbain applique le même modèle : le trafic est réduit comme en période de vacances scolaires. La montée des voyageurs par l'avant est prohibée afin de protéger les chauffeurs et plus aucune vente de tickets ne s'effectue à bord. Les voyageurs sont invités à utiliser les bornes automatiques même si dans certaines villes, comme à Rennes, les points de vente sont encore ouverts au public.

Sur le même sujet

Les + Lus