Le Gwenn ha Du (drapeau breton) en lice pour devenir un emoji sur les smartphones

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

À quand le Gwenn ha Du sur nos claviers de téléphones ? La question se pose sérieusement depuis qu'une campagne de financement participatif est lancée par l'association .bzh. Elle veut obtenir la création d'un emoji spécifique par le consortium américain Unicode qui commande ces petits icônes.

Par C.B.


Le drapeau breton est connu de tous, les Bretons eux-mêmes adorent l'afficher partout en dehors des frontières de la région. Le projet de créer un emoji du Gwen ha Du est latent depuis un certain temps. L'association .bzh a déjà envoyé un dossier pour sa création à Unicode.

Toutefois, le consortium a laissé le dossier en suspens : il souhaite connaître la potentielle popularité de l'icône sur les réseaux sociaux avant d'en lancer la création. Pour l'heure, les géants du web n'ont pas donné suite aux sollicitations de l'association.
 

Une campagne de financement participatif

.bzh souhaite donc passer à l'étape supérieure. Pour cela, elle fait appel aux dons. L'association espère collecter 20.000 euros pour financer une campagne de communication massive dans toute la France. Notamment à Paris avec des affiches et un événement coup de poing.
Elle espère pouvoir déposer un nouveau dossier auprès d'Unicode au printemps prochain, fort de nouveaux soutiens et actions de communication.
Pour l'heure, le projet est soutenu par la région Bretagne. Un emoji à l'effigie du drapeau breton serait un formidable outil de communication sur les réseaux sociaux et dans le monde entier.
 

D'autres régions ont le même projet

Dans un communiqué, David Lesvenan, président de l’association .bzh, déclare qu' "il manque encore à la Bretagne et à ses acteurs un outil viral et facile d’utilisation pour assurer leur visibilité à l’échelle européenne et mondiale, en complément de l’extension internet ".bzh", une extension pour remplacer ".fr" ou ".com" typiquement bretonne, qui a vu le jour en 2014, dix ans après le lancement du projet.

Selon lui, "l'emoji drapeau breton est une formidable opportunité d’identification à la Bretagne sur les réseaux sociaux, à l’image du Gwenn ha Du arboré sur les plaques d’immatriculation des voitures, devant nos mairies ou encore dans nos stades."

D'autres régions ont le même projet : Pays Basque et Corse en première ligne. Si le projet breton n'est pas le seul, il a des chances d'aboutir quand on voit que les drapeaux des territoires français d'outre-mer sont d'ores et déjà disponibles sur nos claviers, tels la Guyane ou Saint-Pierre-et-Miquelon.
Le projet doit encore se démarquer des 5.000 drapeaux régionaux en attente d'être activés par Unicode dans le monde.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus