Elections régionales 2021 en Bretagne. Pas d'alliance, la liste EELV y va seule au second tour

Les tractations de la nuit n'ont pas permis aux écologistes de trouver un terrain d'entente avec l'équipe du président sortant Loïg Chesnais-Girard, arrivé en tête du premier tour. Claire Desmares-Poirrier ira donc seule au deuxième tour des élections régionales.

© Eric Pinault/FTV

Faire gagner l'écologie en Bretagne, c'est notre objectif

Claire Desmares-Poirrier

"Nous sommes prêts à assurer la présidence de la région Bretagne et nous voulons, pour cet entre-deux-tours, mobiliser massivement toutes celles et ceux qui sont sensibles aux valeurs de l’écologie, de l’autonomie et de la solidarité." déclare Claire Desmares-Poirrier.

Elle l'a annoncé officiellement ce lundi 21 juin en fin de matinée : EELV ne fera pas alliance avec l'équipe Chesnais-Girard, et partira seule au second tour des élections régionales en Bretagne, forte des 14,84 % de suffrages obtenus au premier tour.

"La liste Bretagne d’Avenir a tendu la main pour construire une large majorité autour des valeurs de gauche et de l’écologie pour le second tour. La liste Bretagne d’Avenir déplore l’absence de volonté d’union et regrette le fait qu’un accord n'ait pu aboutir dans des conditions permettant de rester fidèle à notre socle de valeurs, à nos propositions et à la confiance accordée par les électrices et les électeurs", indique un communiqué.

Main tendue

Assez vite au cours la soirée de la veille, avec la confirmation des résultats du premier tour, la candidate écologiste Claire Desmares-Poirrier avait exprimé son souhait d'une "discussion constructive avec le président sortant afin de constituer une majorité à gauche et écologiste la plus large possible".

A cet appel Loïg Chesnais-Girard, arrivé en tête, avait répondu évasivement qu'il attendait les résultats définitifs de ce premier tour et allait réfléchir. Réponse valable aussi pour l'appel au rassemblement que lui avait adressé Thierry Burlot.

Manifestement les réflexions et tractations de la nuit n'ont pas permis de sceller l'alliance PS-PC/EELV-Gen.s qui était une option dans tous les esprits depuis déjà plusieurs semaines.

Une alliance jamais scellée en Bretagne, toujours refusée par l'ancien président Jean-Yves Le Drian jusque là, et qui n'a pas été possible cette fois encore.

La carte des résultats

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections