Encore un match nul pour les Rennais : 1-1 face à Troyes au Roazhon Park

Rennes a aligné un troisième match nul 1-1 d'affilée, le deuxième face à un promu en concédant un point à des Troyens qui confirment les progrès vus face à Saint-Etienne. Des Rouge et Noir décevant, qui reprennent pourtant la troisième place au classement.

Le joueur rennais Giovanni Sio lors du match entre Rennes et Troyes (26/09/15)
Le joueur rennais Giovanni Sio lors du match entre Rennes et Troyes (26/09/15) © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Grâce à ce point, Rennes reprend la troisième place à Reims à la faveur de la différence de but, mais les Bretons ont aussi perdu sur expulsion leur milieu défensif Yacouba Sylla, alors que Geslon Fernandes est déjà blessé pour plusieurs semaines dans ce secteur. 

Une formation rennaise plus offensive


Après avoir partagé les points avec Lille et à Ajaccio, Philippe Montanier avait pourtant opté pour une formation plus offensive, en offrant à Kamil Grosicki sa deuxième titularisation de la saison après trois entrées en jeu convaincantes dernièrement. En face, Jean-Marc Furlan surprenait également en laissant Corentin Jean, toujours titulaire jusque-là, sur le banc au profit de Brayan Perea.

Le but de Pi pour Troyes dès la 11ème minute


Troyes douchait rapidement le Roazhon Park lorsque sur un centre de Darbion renvoyé de la tête par Zeffane plein axe, Pi ne laissait aucune chance à Diallo (1-0, 11e). Les Aubois étaient même tout près du 0-2 deux minutes plus tard, lorsqu'à la suite d'une perte de balle de Sylla au coeur du jeu, Perea centrait fort en pleine surface pour Darbion qui ratait sa reprise (13e). Sonnés, les Rennais accumulaient les déchets techniques quand Troyes hésitait à croire en sa chance de faire le break.

Les Bretons menés à la mi-temps


Les Rouge et noir essayaient d'élargir le jeu après être beaucoup passés par l'axe, mais les centres ne trouvaient pas preneur et les dédoublements, souvent à contretemps, dans les couloirs soulignaient le manque d'automatismes d'une équipe dont le onze de départ a changé huit fois en huit journées. A la pause, les Bretons rentraient ainsi au vestiaire sous la bronca.

Rennes trouve l'ouverture sur un coup franc


Peu après la reprise, Philippe Montanier passait en 4-2-3-1 en sortant Mexer pour faire entrer Pedro Henrique et donner plus d'équilibre à l'équipe (50e). Troyes ne sortait plus et Rennes se précipitait, Pedro Henrique perdant notamment trois ballons d'affilée, avant d'expédier une frappe bien au-dessus (64e). Rennes persévérait et finissait par trouver l'ouverture sur un coup-franc de Ntep, à la réception duquel Diagne devançait Petric pour placer une tête pleine lucarne (1-1, 70e).

La déclaration de Philippe Montanier :

On a fait une entame catastrophique, sans agressivité, sans jeu, sans qualité technique. Je suis agacé de voir l'équipe bien réagir, ce serait bien aussi d'agir. Pour gagner les matches, il faut faire deux mi-temps. Deux points en deux matches... Si on n'a pas pris ces points-là, c'est qu'on ne les mérite pas. Les deux points pris n'en valaient pas plus. Je ne sais pas si l'équipe se sentait supérieure, je ne le pense pas, mais dès qu'on s'éloigne des fondamentaux, de la qualité technique, de l'esprit collectif, on souffre. Ceux qui nous voyaient en haut s'aperçoivent aujourd'hui qu'on ne mérite pas. Trois points en trois matches, ce n'est pas un rythme d'une équipe du haut du classement. Quinze points à la huitième journée, ce n'est pas mal, mais on doit faire beaucoup mieux sur les deux derniers matches. Il faut rester humble, la réalité du football nous ramène de suite les pieds sur terre".


Nantes a perdu contre le Paris SG 1 - 4 ce samedi soir.

Les matches de ce dimanche
- Marseille - Angers : 14h
- Guingamp - Monaco à 17h
- Montpellier - Lorient à 17h
 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport ligue 1 stade rennais fc