L'épreuve de maths en breton au bac : le flou des propos du ministre Jean-Michel Blanquer

14 élèves du lycée Diwan avaient bravé l'interdit en juin 2019 en rédigeant leur épreuve de mathématiques en breton, contre l'avis du rectorat. / © France Télévisions
14 élèves du lycée Diwan avaient bravé l'interdit en juin 2019 en rédigeant leur épreuve de mathématiques en breton, contre l'avis du rectorat. / © France Télévisions

Le ministre de l'Éducation nationale était déplacement ce 29 novembre dans le Finistère. Il a d'abord annoncé le matin que les lycéens pourraient passer deux épreuves en breton dont les mathématiques, créant le doute sur la possibilité de passer la discipline en breton au bac. Mais ...

Par E.C


Au micro de nos confrères de France Bleu Breizh Izel que Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, annonçait ce vendredi matin que les lycéens des filières bilingues pourraient désormais passer une deuxième épreuve du baccalauréat en breton. A celle d'histoire-géographie pourraient donc s'ajouter les mathématiques.

Avec cette déclaration, il sembalit répondre favorablement à une demande faite par les lycéens bretons depuis des années. 
Dans la foulée, Stéphanie Stoll, présidente de Diwan, trouvait la nouvelle positive. "J'entends une vraie ouverture mais j'aimerais être sûre que ce soit vraiment oui. Trois générations de bacheliers portent cette demande. Il faudra des éléments matériels pour confirmer cette nouvelle, notamment auprès du rectorat." 


La précision du ministre qui change tout 


Mais dans l'après-midi à Sizun, le ministre a apporté la précision suivante : "Ce sont les matières que l’on passe en contrôle continu qui peuvent faire l’objet de ce passage en breton".
Les précisions du ministre de l'Éducation sur les mathématiques en breton au bac
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale / Interview : M. Le Morvan

Une précision qui change tout et qui a de quoi calmer la joie des élèves de Diwan. En effet, au lycée Diwan, par exemple, le contrôle continu se fait déjà en langue bretonne depuis de nombreuses années.

Les lycéens de Diwan n'en ont pas terminé avec ce combat qui dure depuis plusieurs années.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus