• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'ancien lycée de Plouhinec à l'heure de sa reconversion

Depuis juin 2018, le site est à la recherche de projets pour sa reconversion. / © France 3 Bretagne
Depuis juin 2018, le site est à la recherche de projets pour sa reconversion. / © France 3 Bretagne

Le lycée a fermé ses portes en juin 2018, à la fin de l'année scolaire. Depuis, la région propriétaire des bâtiments cherche à les reconvertir. Plusieurs projets sont étudiés par un comité de pilotage. Parmi ces projets, celui du chef cuisinier Xavier Hamon semble le plus abouti.

Par Corentin Bélard

Une si grande bâtisse inutilisée. Depuis que le lycée est fermé, les habitants cherchent désormais à recycler les locaux.
Dès sa fermeture, la région s'était engagée à transformer le lycée en centre d'activités pour le cap Sizun.

Une fermeture qui a été votée au conseil régional en début d'année suite au faible nombre de lycéens : 47 élèves sur l'année 2017-2018.
Les élus locaux, lycéens et professeurs s'étaient mobilisés contre cette décision, en vain.
 

Un chef quimpérois, Xavier Hamon, a une idée derrière la tête. Lui qui est amateur de bons produits, locaux et biologiques, il aimerait transformer l'ancien lycée en magasin de vente directe. Il envisage aussi d'en faire la première université des Sciences et pratiques gastronomiques.
 

Un projet structurant pour le cap Sizun

Xavier Hamon est coordinateur français de l'alliance Slow Food. Elle se définit comme "un mouvement international à but non-lucratif qui veut rendre à l’alimentation toute sa valeur et sa place dans la société."

Le chef breton souhaite que tous participent à ce projet de reconversion du lycée. Les producteurs locaux sont conviés à être solidaires du projet. Ils pourront ensuite avoir pignon sur rue pour écouler leurs produits au sein du magasin de vente directe.
 

La région Bretagne, qui appelle à créer au sein du bâtiment des activités qui fédèrent les acteurs locaux, soutient le projet du chef cuisinier. 
Il devrait voir le jour en 2020.
 

D'autres idées d'aménagement à l'étude

Au-delà de ce projet culinaire, le lycée dispose d'un potentiel qui intéresse d'autres acteurs. 
Pour Bruno Le Port, maire de Plouhinec, la capacité d'hébergement du lycée représente le deuxième pilier de la reconversion de l'établissement.

"Quatre à cinq porteurs de projet veulent prendre en charge la partie hébergement du lycée, sur le modèle hôtelier ou d'auberge de jeunesseprécise le maire. On attend maintenant les aspects financiers et techniques de ces projets pour nous prononcer."
La possibilité de regrouper le pôle enfance et jeunesse de la communauté de communes dans le lycée est aussi à l'étude.

Enfin, le site pourrait accueillir "des classes de mer venant de la région parisienne, ou encore des activités liées au surf" : les côtes sont juste à côté.

Si la fermeture de l'établissement était très mal ressentie par les habitants et les élus locaux, la reconversion de l'ancien lycée "soulève l'enthousiasme et redonne du dynamisme" à la région du cap Sizun selon le maire.

 

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus